Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Locomation a testé son système de convoi de camions semi-autonomes aux Etats-Unis

Vu ailleurs Le platooning fonctionne pour les camions de Locomation. La start-up américaine a testé sa technologie de conduite semi-autonome à l'aide de deux camions se suivant lors d'un trajet de 675 kilomètres. : le second camion, en mode autonome, suit le premier dont le conducteur reste au volant.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Locomation a testé son système de convoi de camions semi-autonomes aux Etats-Unis
Locomation a testé son système de convoi de camions semi-autonomes aux Etats-Unis © Locomation

Locomation travaille sur une technologie de platooning autonome pour poids louds, qui consiste à faire se suivre plusieurs camions à la suite les uns des autres. La start-up fondée en 2018 a réalisé son premier essai avec un convoi de deux camions semi-autonomes sur route ouverte qui transportaient des marchandises pour la société Wilson Logistics, rapporte VentureBeat mercredi 12 août 2020.

675 kilomètres et 14 livraisons
La start-up a mis en circulation un convoi de deux camions sur une route de 675 kilomètres de long s'étirant entre Portland et Nampa. Pour ce test qui a duré 8 jours, les camions ont parcouru plus de la moitié du trajet en mode autonome et réalisés 14 livraisons. Un conducteur expérimenté était présent dans chaque camion durant toute la durée du test, ainsi qu'un ingénieur de sécurité. Ce dernier devait contrôler le bon fonctionnement du véhicule et de ses systèmes de conduite autonome à travers l'évaluation de plus de vingt indicateurs de performance.

Le platooning, un fort potentiel à moindre coût
Contrairement aux acteurs qui travaillent sur une technologie de conduite pleinement autonome comme Waymo, TuSimple ou encore Einride, Locomation développe une plateforme de conduite semi-autonome qui réduit grandement les risques et contraintes techniques tout en conservant des avantages considérables.

Concrètement, un conducteur doit être présent dans tous les camions qui se suivent à une distance de 15 à 25 mètres. Toutefois, le conducteur du camion suiveur peut se reposer et laisser son véhicule rouler derrière l'autre de façon autonome. Le conducteur du premier camion, quant à lui, peut profiter de fonctionnalités d'aide à la conduite avancées mais doit être bien alerte et en capacité de reprendre le contrôle à tout moment. Lorsque le premier conducteur a besoin de se reposer, les deux camions échangent leur place.

Cette technique permet de respecter la réglementation américaine selon laquelle un conducteur ne peut pas conduire plus de 11 heures d'affilées après un repos de 10 heures. Le platooning permet aussi d'économiser sur le carburant, puisque le camion suiveur consomme moins. Mais il est aussi beaucoup plus facile de réaliser des tests de platooning sur route ouverte car c'est autorisé pour le commerce dans 27 états américains, qui cumulent 80% du trafic de camion, selon VentureBeat.

Une commercialisation prévue pour 2022
Locomation espère débuter la commercialisation de sa technologie dès 2022. Çetin Meriçli, son CEO, assure que cela permettra de réduire le coût des opérations de 33% et les dépenses en carburant de 8%. Avant d'en arriver là, la prochaine étape pour la start-up va être d'équiper d'autres camions de sa technologie et de réaliser plus de tests. En partenariat avec Wilson Logistics, Locomation aimerait équiper 124 camions de sa plateforme afin de déployer des convois de deux camions sur 11 segments de routes à travers les Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media