Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lodgis loue et vend ses appartements à l'aide de visites virtuelles

Cas d'école La recherche d'un bien immobilier, avec son enchaînement d'appels et de visites, peut vite relever de la corvée. L'agence parisienne Lodgis simplifie cette démarche en effectuant des captures à 360° des logements qu'elle gère et en proposant à ses clients d'en faire des visites virtuelles.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lodgis loue et vend ses appartements à l'aide de visites virtuelles
Exemple de capture d'une pièce à l'aide d'une caméra Matterport. © Matterport

Pour se démarquer face à la concurrence, l'agence immobilière Lodgis fait appel à la réalité virtuelle... et il ne s'agit pas que d'un coup de comm'. Fondée en 1999 à Paris, Lodgis concentre principalement son activité sur la location meublée auprès d'une clientèle d'expatriés. Même dans la vente, sa clientèle reste composée à 70% d'étrangers. Un segment de marché qui a le désavantage de sévèrement compliquer les visites avant signature du contrat.

 

Cet état de fait a façonné dès le départ le fonctionnement de l'agence, qui compte aujourd'hui 65 employés et gère un parc d'environ 8000 appartements. "Internet a été la base du développement de l’entreprise", explique Fabrice Petit, PDG et fondateur de Lodgis. Dès sa conception, l'agence s'est appuyée sur l'utilisation de photos sur son site web, qui est son principal point de contact. "C'est le cas même pour nos clients français, seuls 5% d'entre eux passent à l’agence," confie le dirigeant.

 

Un rendu hyper-réaliste

Au fil des ans, l'agence a également intégré les plans des logements afin de donner une meilleure idée de la superficie. Aujourd'hui, elle passe à la vitesse supérieure en réalisant des captures à 360° des appartements grâce à l'équipement du spécialiste américain Matterport. "Nous avons découvert Matterport il y a un an, détaille Fabrice Petit. Leur outil est entre l’appareil photo et le capteur. Le rendu de ce qu’ils apportent est proche à 95% de la réalité, par exemple sur la gestion des contre-jours pour vraiment se rendre compte de la luminosité d'une pièce." Séduit par la technologie, Lodgis a fait l'acquisition de deux caméras (pour un coût de 4000 euros à l'unité) il y a six mois. Les contenus sont stockés sur le cloud de Matterport, ce qui coûte entre 20 et 40 d'euros par an pour chaque logement.

 

Au départ, Lodgis utilisait ce service simplement pour faire de la visualisation à 360° sur son site Internet, dans la continuité de ce qu'il proposait auparavant. "Nous sommes passés à la réalité virtuelle il y a un mois et demi, précise le fondateur. Elle renforce l'immersion en donnant au visiteur l'impression de vraiment y être. Nous avons aussi offert des casques Cardboard à nos propriétaires pour qu'ils voient ce à quoi ça ressemble." La visualisation en réalité virtuelle passe par l'application Matterport, qui est disponible sur Google Cardboard et sur Gear VR. Il suffit ensuite de naviguer sur le site de Lodgis et de cliquer sur l'icône correspondante pour basculer en mode VR. Tous les nouveaux logements pris en charge par Lodgis sont capturés avec Matterport. Il y en a une quarantaine pour le moment, et le parc existant sera aussi mis à jour au fil du temps.

 

Transparence pour les clients, gain de temps pour les équipes

Être à la pointe de la technologie a un coût par rapport à de simples photos sur smartphone, mais les avantages sont réels. "Cela impressionne les propriétaires, avoue Fabrice Petit. Le bien est mieux mis en valeur et, pour le locataire, la transparence est totale. Cela met en avant notre professionnalisme." Surtout, cette approche qualitative génère au final en un gain de temps pour l'agence, malgré le fait que la capture prenne entre 30 minutes et 1h30 pour un appartement entier. "Avant nous prenions beaucoup de photos qu'il fallait ensuite trier, révèle le dirigeant. On faisait aussi les plans avec des métreurs, chose que l'outil génère maintenant automatiquement. Et c'est très simple à prendre en main, on est formé en 30 minutes."

 

Mais le vrai gain de temps est avec les clients. "Nous avons moins de questions de la part des clients, nous faisons moins de visites, nous recevons moins d’appels," affirme Fabrice Petit. Les locataires voient l’appartement de façon très réaliste avant de s’engager, ce qui leur permet de s'y projeter même s'ils louent avec plusieurs mois d'avance. Pour les acquéreurs, cela leur évite de se déplacer pour rien. Le déplacement physique devient une simple visite de confirmation. Pour le chef d'entreprise, ça ne fait aucun doute : "c'est un avantage concurrentiel indéniable face à d'autres entreprises qui voient les outils numériques comme une concurrence aux agents immobiliers".

 

Lodgis n'est pas le seul à s'intéresser à ces nouvelles technologies. Par exemple, dans ses nouvelles agences digitalisées, Nexity propose également à ses clients de visiter les logements via le Gear VR de Samsung. Un moyen de simplifier le parcours client... et le travail des agents immmobiliers.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale