Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Loon (Alphabet) signe un accord d'interopérabilité avec AT&T

Loon, la filiale d'Alphabet qui déploie des réseaux de télécommunications dans des zones sinistrées ou difficiles d'accès à l'aide de ballons stratosphériques, a annoncé avoir signé un accord d'interopérabilité d'AT&T. Cela signifie aussi que Loon est en capacité de s'interfacer avec tous les opérateurs partenaires d'AT&T dans le monde.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Loon (Alphabet) signe un accord d'interopérabilité avec AT&T
Loon (Alphabet) signe un accord d'interopérabilité avec AT&T © Loon

Loon, la filiale d'Alphabet qui déploie des réseaux de télécommunications à l'aide de ballons stratosphériques, a annoncé mardi 5 mai 2020 avoir noué un partenariat avec AT&T. Ce partenariat à long terme avec l'opérateur de télécoms américain, est un accord d'interopérabilité de leurs réseaux.

 

Un grand pas pour la filiale d'Alphabet qui souhaite être en capacité de déployer le plus rapidement possible son service sur une zone ayant subi une catastrophe naturelle (ouragan, tremblement de terre,…) et n'ayant plus de réseau internet. Une technologie ayant déjà montré son efficacité. Par exemple, après l'ouragan ayant balayé Porto Rico en 2017, Loon s'est associé à AT&T et T-Mobile US pour déployer ses ballons au-dessus de l'île et rétablir son réseau de télécommunications. 

 

Interopérable avec AT&T et ses partenaires

Pour déployer son service, Loon doit remplir trois conditions : avoir l'accord du gouvernement local pour lancer ses ballons, installer des stations relais au sol et intégrer son service à un réseau télécoms local puisque la filiale d'Alphabet ne fournit pas directement le service au client mais via un opérateur partenaire. En nouant ce partenariat avec AT&T, non seulement le réseau de Loon est interopérable avec celui de l'opérateur américain mais aussi avec celui de tous les partenaires d'AT&T.

 

Allant dans ce sens, Loon a récemment annoncé la création de l'HAPS Alliance  dont l'objectif est de promouvoir les "High Altitude Platform Stations" ou HAPS qui sont ces plates-formes de haute altitude. L'HAPE Alliance a aussi pour but de développer des standards communs pour rendre ces réseaux interopérables. L'HAPS Alliance regroupe des entreprises reconnues des secteurs des télécoms, nouvelles technologies, de l'aérospatiale et de l'aéronautique : Airbus Defence and Space, SoftBank, Ericsson, Nokia, China Telecom, Deutsche Telekom, Telefónica, Intelsat, HAPSMobile, AeroVironment et Bharti Airtel Limited.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.