LVMH et Google règlent leur contentieux concernant Vuitton

LVMH et Google ont annoncé, jeudi 4 septembre, avoir conclu un accord mettant fin au contentieux opposant depuis près de dix ans Louis Vuitton et le moteur de recherche.

Partager
LVMH et Google règlent leur contentieux concernant Vuitton

LVMH reprochait à Google d'associer Louis Vuitton, à partir de mots-clés et via les liens sponsorisés, à des publicités pour des produits de contrefaçon.

"Les deux parties s'engagent à renforcer les ressources déjà déployées actuellement par les deux groupes pour lutter contre la publicité et la vente en ligne des produits de contrefaçon" a indiqué LVMH dans un communiqué, sans plus de précision.

Condamné en 2005, le groupe américain avait fait appel, avant que la Cour de cassation ne transmette le dossier à la Cour européenne de justice, qui lui avait également donné raison.

L'affaire avait ensuite été renvoyée en cour d'appel.

Cette annonce intervient au lendemain de l'accord de paix signé entre LVMH et Hermès, par lequel le géant mondial du luxe a finalement accepté de sortir du capital du sellier via un schéma permettant cependant au PDG de LVMH, Bernard Arnault, d'en conserver 8,5% via sa holding familiale.

Mi-juillet, LVMH avait également soldé son contentieux avec eBay remontant à 2008 concernant la vente de produits de contrefaçon sur le site d'enchères en ligne.

(Reuters)

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS