Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lydia lève 100 millions de dollars et rejoint le club des licornes

Levée de fonds La fintech française Lydia, qui fournit des services bancaires sans avoir le statut de néobanque, a pour objectif de devenir le compte principal de 10 millions d'Européens d'ici 2025.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lydia lève 100 millions de dollars et rejoint le club des licornes
Lydia lève 100 millions de dollars et rejoint le club des licornes © Lydia

Lydia, la "super-app" financière qui fournit une alternative aux services bancaires, annonce ce 8 décembre une nouvelle levée de fonds de plus de 100 millions de dollars. Deux nouveaux fonds d’investissement américains, Dragoneer et Echo Street, rejoignent trois investisseurs historiques (Tencent, Accel, Founders Future) qui participent à ce tour de table, valorisant l'entreprise plus d'un milliard de dollars.

Devenir le compte principal de 10 millions de clients
Elle rejoint à ce titre le club des licornes françaises, qui a dépassé la vingtaine de représentants à date. Parmi les plus récentes figurent notamment Alan, Sorare, Swile, DentalMonitoring, et Ledger.

L'objectif de la société est de devenir d'ici 2025 le compte principal de 10 millions d’Européens. Actuellement, 2 millions de clients ont ouvert un compte courant sur l'application. En tout, elle est utilisée par 5,5 millions d'utilisateurs.

160 recrutements en 2022
Lydia, qui compte 150 collaborateurs, indique dans un communiqué qu'elle embauchera près de 800 personnes au cours des trois prochaines années, dont 160 en 2022. La start-up entend par ailleurs "élargir ses offres de crédit et d’investissement, et déployer d’importantes ressources pour être un acteur de référence dans au moins trois grands pays de l’Union Européenne".

La société a annoncé le 22 novembre dernier le lancement, en partenariat avec BitPanda, d'un service d'investissement en Bourse et en cryptomonnaie. Le dernier né de ses briques de services, comprenant compte courant, compte commun, livret d'épargne, prêt express et paiement mobile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.