Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lyft licencie 17% de ses effectifs et réduit les salaires

Vu ailleurs Face au manque de diversification et à une concentration géographique de ses activités en Amérique du Nord, Lyft est très durement touché par la crise sanitaire en cours. L'entreprise de VTC a donc décidé de licencier 17% de ses effectifs, de mettre en congés forcés non payés 5% de ses salariés et de baisser l'ensemble des salaires.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lyft licencie 17% de ses effectifs et réduit les salaires
Lyft licencie 17% de ses effectifs et réduit les salaires © Lyft

Après Uber, voici le tour de Lyft. L'entreprise de VTC, principal concurrent d'Uber aux Etats-Unis, va licencier 17% de ses effectifs soit environ 982 salariés. Lyft a aussi mis en congés forcés non payés 5% de ses effectifs. Sont concernés par cette seconde mesure les 288 employés qui s'occupent de la gestion quotidienne d'activités qui ont été suspendues en raison de l'épidémie de Covid-19. L'information a été diffusée par Lyft à ses employés via un mail envoyé mercredi 29 avril 2020, selon Bloomberg.

Concentration géographique de ses activités

"Nous prenons ces mesures après avoir épuisé les autres actions de réduction des coûts", assure le CEO Logan Green dans ce mail. L'entreprise de VTC couple ces mesures de licenciements avec une réduction des salaires sur trois mois qui s'applique à l'ensemble de ses salariés. Ces réductions s'échelonne de 30% pour l'équipe de direction à 10% pour les salariés sous le statut de vice-président, détaille Bloomberg. L'entreprise de VTC, qui cherche à réduire les coûts de maintenance au minimum, va aussi arrêter ses services de trottinettes électriques en libre-service à Austin dans le Texas et dans les villes californiennes d'Oakland et San Jose.

Contrairement à Uber qui est plus diversifié géographiquement, Lyft opère uniquement en Amérique du Nord. Une région largement touchée par l'épidémie de Covid-19 ces derniers temps et notamment la Californie qui est son marché le plus important, rappelle Bloomberg. Cela explique les difficultés importantes rencontrées par l'entreprise de  VTC. Ce d'autant plus que les activités de Lyft se concentrent sur le transport de personnes. Là où Uber a pu compter sur la diversification de ses activités et notamment sa division Eats de livraisons de repas à domicile pour limiter sa chute de revenu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media