Lyra Health lève 175 millions de dollars pour sa plateforme de gestion de la santé mentale des salariés

Spécialisée dans la prise en charge des troubles de santé mentale des salariés, la start-up californienne Lyra Health serait en passe de dépasser les 2,25 milliards de dollars de valorisation grâce à cette opération. 

Partager
Lyra Health lève 175 millions de dollars pour sa plateforme de gestion de la santé mentale des salariés

Lyra Health est en passe de boucler un tour de table d’au moins 175 millions de dollars. La plateforme a confirmé auprès de TechCrunch ce cycle de financement de série E, qui porte selon le média américain sa valorisation à 2,25 milliards de dollars.

TechCrunch se basse sur des documents révélés par Prime Unicorn Index, et qui précisent que la levée de fonds n’est pas encore close. Le nom des investisseurs n’est pas révélé mais Lyra Health a été soutenue par le passé par Adams Street Partners, Tenaya Capital, Meritech Capital Partners, IVP, Greylock ou encore PLUS Capital.

Un service de télémédecine pour les employés
Les problématiques de santé mentale ont été accrues lors de la pandémie de Covid-19. De nombreuses études pointent la solitude, l’isolement, le télétravail et plus globalement la diminution des interactions sociales comme principaux facteurs de troubles, associés parfois à l’épuisement professionnel.

Crée en 2015 à Burlingame, en Californie, Lyra Health s’adresse aux entreprises. Lyra Health est partie du constat que la prise en charge des questions de santé mentale est un sujet encore tabou dans la sphère professionnelle car les salariés ne souhaitent pas se tourner vers leurs employeurs pour leur demander de l’aide.

Elle fournit une plateforme dédiée à leurs employés afin de détecter de manière confidentielle et sécurisée d’éventuels troubles pour faciliter leur prise en charge. La plateforme propose une prise en charge individuelle et après avoir analysé par une enquête les besoins du collaborateur, elle fournit un ensemble de recommandations et un choix de thérapeutes à contacter. Elle gère également la prise de rendez-vous, l’organisation des consultations et le suivi.

80 000 nouveaux utilisateurs depuis mars
Pour convaincre, la start-up va plus loin en expliquant que la prise en compte rigoureuse des risques psychosociaux peut par ailleurs être l’une des clés pour fidéliser les collaborateurs d’une société. "La plupart des gens n'ont pas les moyens de se payer une aide psychologique professionnelle. Le fait que les employeurs offrent des prestations de santé mentale à des personnes qui, autrement, ne peuvent pas se le permettre, est bénéfique tant pour l'individu que pour l'entreprise", explique la société dans un billet de blog.

Elle a par ailleurs lancé Lyra Blended Care, qui associe thérapie cognitivo-comportementale et exercices à réaliser en ligne. Elle revendique 1,5 million d'utilisateurs, dont 80 000 nouveaux utilisateurs depuis mars dernier et vise 100 millions de dollars de revenus d'ici la fin de l'année. Elle est notamment utilisée par Starbucks.

En France, la plateforme SharZen, créée en 2019, et la start-up Qare se sont également positionnées sur le traitement et la prévention des risques psychosociaux en entreprise.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS