Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lytro Immerge, la caméra de réalité virtuelle qu'attendait le cinéma ?

Vidéo Avec sa caméra Immerge, la start-up Lytro entend bien conquérir le marché de la vidéo à 360°. Son atout contre Facebook, Google ou Nokia ? Une technologie révolutionnaire.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Début 2015, la start-up américaine Lytro, spécialisée dans la capture d'image à l'aide de champs lumineux (une technologie différente de celle des appareils photo numériques traditionnels), annonçait qu'elle pivotait vers un nouveau marché : la réalité virtuelle. Fin 2015, elle présentait le prototype de la Lytro Immerge, une caméra professionnelle dite "plénoptique", c'est à dire utilisant une matrice de micro-objectifs pour capturer la direction et l'angle des rayons lumineux qui forment une image. La semaine dernière, elle a mis en ligne une vidéo montrant pour la première fois une scène filmée par sa caméra.

 

 

Celle-ci met en scène un astronaute sur la Lune, avant de révéler que tout se passe à l'intérieur d'un studio. Mais l'élément intéressant de la vidéo est surtout la femme visualisant la scène à l'aide d'un casque Oculus Rift. En effet, la visualisation de vidéos à 360° en réalité virtuelle est habituellement limitée par l'impossibilité pour le spectateur de changer son point de vue en déplaçant sa tête. Cette limite a jusqu'ici conduit les cinéastes à privilégier l'utilisation d'images de synthèse aux acteurs et décors réels. Mais si Lytro réussit son pari, il pourrait changer la donne en rendant les films "live action" beaucoup plus immersifs et mieux adaptés à la VR. Cela ferait de la start-up la grande gagnante de la course à l'innovation que se livrent aujourd'hui les professionnels de l'image.

 

Plusieurs studios de cinéma déjà intéressés

En plus de sa capacité inédite à faire en sorte qu'une scène s'adapte en temps réel aux mouvements de la tête du spectateur (y compris l'éclairage des différents objets et les reflets de la lumière), Immerge a aussi comme avantages le fait qu'elle capture une véritable sphère à 360° qui ne nécessite pas de raccordements entre différentes images et qu'elle peut changer la stéréoscopie de l'image en fonction de l'écart pupillaire (entre chaque oeil) du spectateur. Le résultat de ses innovations permet, selon Lytro, de mélanger éléments réels et virtuels de façon totalement naturelle pour le spectateur (dans la vidéo de démonstration, certaines parties sont en images de synthèse, tandis que d'autres sont réelles).

 

La résolution capturée par Immerge est de 8K (7680 x 4320 pixels) par oeil. D'après Tim Milliron, en charge de l'ingénierie chez Lytro, les studios utilisant Immerge pourront choisir de distribuer les films créés de cette manière comme ils l'entendent, d'une expérience hyper fidèle et immersive à une simple vidéo à 360° traditionnelle à destination des smartphones. Felix & Paul, Within et WeVR comptent parmi les premiers studios intéressés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale