M2M : Orange veut connecter les distributeurs automatiques

Orange Business Services – la division professionnelle de France Télécom – vient de lancer une nouvelle offre de « machine-to-machine » adaptée aux distributeurs automatiques. Baptisée Vending Anytime, elle a été développée avec Vianet, un spécialiste écossais des solutions de télémétrie et de facturation.

Partager
M2M : Orange veut connecter les distributeurs automatiques

Six mois après l'ouverture d'un centre dédié au « machine-to-machine » (M2M) à Bruxelles (l’International M2M Center), Orange met le paquet sur l'Internet des objets. L'opérateur vient de présenter Vending Anytime, une nouvelle solution M2M pour la supervision et la gestion des distributeurs automatiques. En cours de tests chez l'un des plus gros fournisseurs européens d'automates, elle sera proposée à tous les « gestionnaires de distributeurs automatiques », ainsi qu'aux « fournisseurs » et aux « donneurs d'ordres » qui souhaitent « vérifier comment sont écoulés leurs produits », nous confie Jacky Bourasseau, responsable de développement M2M chez Orange Business Services.

Environ 30 euros par mois par distributeur

Techniquement, Vending Anytime repose « sur un boîtier raccordé à la carte mère du distributeur, qui collecte à intervalles réguliers les données sur les ventes et les stocks, les conserve en mémoire, puis les remonte vers les serveurs dans des délais qui sont précisés par le client », explique Jacky Bourasseau. L'objectif : faciliter la gestion des approvisionnements et optimiser les délais d'intervention en cas de dysfonctionnement (le technicien peut être averti de chaque panne via une alerte en temps réel, transmise par SMS ou par email).

« Les données, qui remontent de la machine via le réseau GSM, sont ensuite mises à disposition en lecture ou bien intégrées dans des progiciels de gestion (ERP) comme ceux d'Orba et de Distrilog, les deux principaux pourvoyeurs d'ERP dans le secteur de la distribution automatique », poursuit-il.

Mis au point avec l'aide de Vianet, un spécialiste britannique de la télémétrie, le système Vending Anytime (boîtier, carte SIM et abonnement) est facturé environ 30 euros par mois par distributeur selon le responsable, qui précise que « le prix varie en fonction du traitement des données, suivant qu'elles sont hébergées sur un portail ou versées dans l'ERP du client ». Il utilise « une petite carte SIM M2M, qui a une durée de vie de dix ans, supérieure à celle des cartes SIM ordinaires », précise-t-il. L'intérêt ? « Les distributeurs automatiques ont une durée de vie assez longue à laquelle nous avons dû nous adapter ».

Le marché est-il mûr ?

Reste à espérer qu'Orange, fort de son réseau et de sa visibilité, aura plus de chance que d'autres spécialistes qui ont eux aussi tenté cette aventure précédemment. « Nous avons participé à plusieurs expériences il y a quelques années, qui n'ont pas, il faut bien le dire, été couronnées de succès », explique Stefan Gonnet, directeur marketing de la société française eDevice, qui s'est spécialisée dans la conception de modules de communication embarqués. La raison ? « A l'époque, les principaux gestionnaires de parcs de distributeurs automatiques avaient déjà beaucoup investi pour mettre à jour leurs machines lors du passage à l'euro. Ils n'étaient pas du tout prêts à réinvestir pour mettre à jour leurs équipements », conclut-il, reconnaissant que « le moment est certainement plus opportun aujourd'hui ».

« Le marché de la distribution a mûri et s'est consolidé », analyse de son Jacky Bourasseau, qui évalue à 980 le nombre de gestionnaires de distributeurs. Parmi eux, « les 10 premiers gèrent 75% du parc de machines ».

Christophe Dutheil

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS