Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Macron annonce la grande "modernisation numérique" du ministère de l'Intérieur

Dans son discours de clôture du Beauvau de la sécurité, le président de la République a annoncé une loi de programmation pour les sécurités intérieures destinée à mieux lutter contre les délinquances numériques et le cybercrime.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Macron annonce la grande modernisation numérique du ministère de l'Intérieur
Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures dédiées au numérique lors de son discours de clôture du Beauvau de la sécurité, le 14 septembre 2021. © @Elysee

Place à la transformation digitale de la police. En clôture du Beauvau de la sécurité, lancé en début d’année, à Roubaix, le président de la République a esquissé les prochaines réformes du ministère de l'Intérieur. Plusieurs mesures concernent le numérique et le "combat contre la cybercriminalité, qui ne touche pas seulement les infrastructures les plus critiques, les institutions, les grandes entreprises, mais aussi les très petites entreprises, les simples citoyens", a déclaré Emmanuel Macron dans son discours.

Le chef de l'Etat a annoncé une nouvelle loi de programmation pour les sécurités intérieures, qu'il souhaite voir présentée en Conseil des ministres début 2022, mais qui ne pourra pas être examinée durant son quinquennat.

"Penser la police et la gendarmerie de 2030"
"Le but est de penser la police et la gendarmerie de 2030. Une police qui doit faire face aux nouvelles formes de délinquance qui pullulent dans l'espace numérique : le deal par messageries cryptées et les escroqueries digitales, la cybercriminalité. Une police qui doit se saisir des technologies numériques pour aller plus vite, enquêter plus efficacement. Une police qui doit être formée, équipée en fonction des nouvelles menaces qui pèsent sur la société", a exposé Emmanuel Macron.

"Cette loi devra être la loi de modernisation numérique du ministère de l’Intérieur. Nous avons besoin d'une véritable révolution des pratiques du quotidien, du suivi de l'action", a-t-il poursuivi, appelant à "restructurer en profondeur" l'action numérique du ministère. Il a à cette occasion rappelé que Beauvau avait déjà engagé "la mise en place de la procédure pénale numérique, qui est une véritable révolution en termes d'organisation et de simplification et que nous continuerons de parachever".

Le dépôt de plainte en ligne dès 2023
Parmi les réformes concrètes annoncées par le président de la République, figure la mise en œuvre dès 2023 de la plainte en ligne. Actuellement, un site existe seulement pour les pré-plaintes, pour les faits d'atteintes aux biens, de discriminations et de diffamation. "Je souhaite que dans ce cadre, un suivi soit possible pour les victimes, avec des référents à qui s'adresser au sein des forces de l'ordre et des applications numériques dédiées. C'est important pour les victimes, mais c'est important aussi pour les forces sur le terrain, pour vous tous et toutes, de pouvoir suivre les affaires et leur progression", a déclaré Emmanuel Macron.

L'Elysée a précisé que l'ensemble des mesures issues du Beauvau de la sécurité serait financé grâce à un budget supplémentaire de 500 millions d’euros en 2022, portant l'augmentation du budget du ministère de l’intérieur à 1,5 milliard d’euros en 2022.