Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Magic Leap 2 sera disponible en France le 30 septembre à partir de 3299 dollars

Un temps au bord du précipice, Magic Leap prépare son come-back pour la rentrée. Son casque de réalité augmentée Magic Leap 2 a tout pour s'imposer face à l'HoloLens 2 de Microsoft, mais encore lui faudra-t-il convaincre les entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Magic Leap 2 sera disponible en France le 30 septembre à partir de 3299 dollars
Magic Leap 2 sera disponible en France le 30 septembre à partir de 3299 dollars © Magic Leap

Magic Leap a dévoilé le prix et les caractéristiques techniques de son prochain casque de réalité augmentée le 12 juillet. Baptisé Magic Leap 2, l'appareil sera décliné en trois versions. Son lancement officiel aura lieu le 30 septembre 2022. Il sera disponible aux Etats-Unis, au Canada, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et en Arabie Saoudite. Il arrivera dans un second temps au Japon et à Singapour.


Trois offres

  • Magic Leap 2 Base, vendu 3299 dollars, avec une garantie d'un an.
  • Magic Leap 2 Developer Pro, vendu 4099 dollars, avec une garantie d'un an. Donne accès à des outils de développements, des échantillons de code, des fonctionnalités avancées.
  • Magic Leap 2 Enterprise, vendu 4999 dollars, avec une garantie de deux ans. Inclut deux ans d'accès à des fonctionnalités pour grandes entreprises et à des mises à jour, plus la possibilité de gérer une flotte d'appareils au travers de solutions UEM ou MDM.

70° de champ de vision

Le champ de vision du casque est de 70 degrés en diagonale pour une résolution de 1440 x 1760 pixels et un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Sa luminosité va de 20 à 2000 nits et il peut afficher 16,8 millions de couleurs. Il pèse 260 grammes (sans compter le boîtier contenant la puissance de calcul) et inclut deux haut-parleurs intégrés.

Il dispose d'un CPU AMD Zen 2 customisé qui inclut 14 cœurs CVIP, c'est-à-dire dédiés à la vision par ordinateur (Computer Vision and Image Processing). Il peut monter jusqu'à 3,92 GHz. A noter qu'un dispositif de sécurité isole les cœurs CVIP de la partie x86. Le CPU est suppléé par un GPU AMD GFX 10.2 montant jusqu'à 1,8 GHz. Le stockage interne s'élève à 256 Go.
 

3 heures d'autonomie en utilisation

L'autonomie du Magic Leap 2 est estimée à 7 heures en veille et jusqu'à 3,5 heures en utilisation. Du côté des capteurs, le casque inclut une caméra 12,6 mégapixels capable de capturer des vidéos en 4K à 30 images par seconde ou en 1080p à 60 ips. Pour se repérer dans l'espace, il s'appuie sur trois caméras grand-angle et un capteur de profondeur auxquels sont couplées 4 unités de mesure inertielle. En complément, quatre caméras sont dédiées au suivi du regard. Un capteur de luminosité ambiante est aussi présent pour l'ajustement automatique de la luminosité.

En plus de son compute pack, auquel il est relié apr câble, le casque est livré avec un contrôleur. Sont également inclus deux chargeurs USB-C, câbles USB-C, deux câbles avec prise électrique, des accessoires pour ajuster le casque au visage, un strap optionnel le dessus de la tête (comme sur les casques VR), une sangle pour porter le compute pack à l'épaule, une sangle pour attacher le contrôleur au poignet, et une boîte de transport.
 

Un sérieux concurrent pour HoloLens 2

Si Microsoft avait su faire face au premier produit de Magic Leap, dont les imperfections notables ont été empirées par les errements stratégiques de ses anciens dirigeants, la donne pourrait être toute autre cette fois-ci.

Le projet de successeur à HoloLens 2 battant de l'aile chez Microsoft, Magic Leap pourrait avoir une véritable opportunité devant lui sur le marché de la réalité augmentée par see-through (éléments virtuels projetés sur un verre semi-transparent). Il devra néanmoins faire face à l'essor de casques de réalité mixte, qui permettent de faire de la réalité augmentée par passthrough (retranscription de l'environnement sur des écrans via des caméras), comme le projet Cambria de Meta ou le futur casque d'Apple.

La partie n'est donc pas gagnée d'avance, d'autant qu'une concurrence féroce provient aussi d'acteurs comme RealWear, qui proposent des appareils aux capacités moindres mais qui se concentrent sur les cas d'usages les plus demandés tout en étant plus solides et moins coûteux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.