Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Magic Leap lève 280 millions de dollars de plus auprès de l'opérateur télécom Docomo

Levée de fonds La start-up Magic Leap continue de lever des fonds. L'opérateur télécom japonais Docomo vient d'y investir 280 millions de dollars afin de co-développer des services de réalité augmentée. Malgré ces fonds qui ne cessent d'affluer, les perspectives de la jeune pousse ne sont pas au beau fixe. Son premier produit n'a pas eu grand impact et elle fait face à une concurrence redoublée de la part de Microsoft.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Magic Leap lève 280 millions de dollars de plus auprès de l'opérateur télécom Docomo
Magic Leap lève 280 millions de dollars de plus auprès de l'opérateur télécom Docomo © Magic Leap

On peut critiquer Magic Leap ou douter de sa stratégie, mais une chose est sûre : l'entreprise sait lever des fonds. Elle a annoncé une énième levée vendredi 26 avril, cette fois auprès de l'opérateur télécom japonais Docomo. Le leader de la téléphonie mobile au Japon va investir 280 millions de dollars dans Magic Leap, portant le total des fonds levés depuis sa création à 2,6 milliards de dollars.

 

Le "Magicverse", un jumeau numérique pour le monde

"Docomo veut co-créer des services avancés de réalité mixte (MR) et étendre le marché de la réalité étendue (XR) grâce à l'open innovation et en combinant des technologies comme l'informatique spatialisée de Magic Leap et le réseau 5G et les 70 millions d'abonnés de Docomo", a déclaré le PDG de l'opérateur, Kazuhiro Yoshizawa, dans un communiqué. Une déclaration qui ne révèle pas grand chose, si ce n'est que Docomo reconnaît le potentiel de la réalité augmentée (et virtuelle) et cherche à être proactif sur le sujet.

 

Cet investissement est le second de la part d'un opérateur télécom pour la start-up, après un partenariat avec l'Américain AT&T en juillet 2018 qui est censé déboucher à terme sur une vente en boutiques. Cela s'explique par la stratégie mise en avant par Magic Leap depuis l'année dernière, qui passe par la création d'un jumeau numérique du monde réel, le "Magicverse" (contraction de "Magic" et "Universe"). Le concept n'est pas unique à l'entreprise (Google travaille sur un produit équivalent depuis des années, tout comme des start-up comme 6d.ai), mais il requiert dans tous les cas une infrastructure de communication forte, ce que représente la 5G.

 

Magic Leap à la peine face à Microsoft

Evidemment, tout cela ne reste que de la théorie pour le moment. Le premier produit de Magic Leap, baptisé Magic Leap One, est sorti sans faire de remous sur le marché américain. Il est vendu 2295 dollars et se positionne frontalement face au casque HoloLens de Microsoft (dont la seconde version a été annoncée lors du MWC 2019). Magic Leap a dans un premier temps voulu s'adresser au marché grand public avec son produit, avant de se raviser, la technologie n'étant clairement pas encore prête (sans parler du coût).

 

Magic Leap s'est donc reporté sur les "créateurs", nouveau grand segment que tout le monde convoite, et sur le marché professionnel. Mais elle risque d'avoir du mal à s'y imposer contre Microsoft. L'éditeur de Windows a 4 ans d'avance et une communauté de développeurs déjà établie, sans parler d'une réputation de premier rang dans le monde de l'entreprise. Il a aussi déjà des services à forte valeur ajoutée, là où Magic Leap en est encore à créer des mini-jeux et des expériences promotionnelles. Son plus gros camouflet en date est un juteux contrat (480 millions de dollars) de soldat du futur pour l'armée américaine sur lequel les deux entreprises étaient en lice et que Microsoft qui a finalement emporté.

 

La start-up a tout à prouver

Après des années de hype, Magic Leap a aujourd'hui tout à prouver. C'est une chose d'avoir des projets ambitieux de réalité augmentée partout et pour tous, mais encore faut-il créer un business viable dans un premier temps, car ces projets ne seront pas réalisables de sitôt. D'autant que les géants technologiques convoitent aussi ce marché. Microsoft bien sûr, mais aussi Facebook, Apple, Google et sans doute Amazon. Malgré tous ses millions, Magic Leap n'a donc pas le loisir de prendre son temps... ou de gaspiller son argent.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale