Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Magna s'empare de la technologie de conduite autonome et des ingénieurs d'Optimus Ride

L'équipementier Magna International, qui cherche à se renforcer dans les systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS), s'est emparé de la start-up Optimus Ride. Cette dernière planchait sur des véhicules autonomes. Au-delà de l'acquisition de sa technologie, Magna cherche surtout à renforcer ses effectifs dans un secteur qui va continuer à prendre de l'ampleur dans les années à venir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Magna s'empare de la technologie de conduite autonome et des ingénieurs d'Optimus Ride
Magna s'empare de la technologie de conduite autonome et des ingénieurs d'Optimus Ride © Optimus Ride

Magna International se renforce dans la conduite autonome. L'équipementier canadien a annoncé le 11 janvier 2022 s'emparer de la start-up Optimus Ride. La start-up fondée en 2015 se concentrait sur le développement de navettes autonomes. Les détails financiers de cette acquisition ne sont pas précisés par les intéressés.

Optimus Ride a déployé six navettes autonomes au Brooklyn Navy Yard, un chantier naval situé dans la ville de New York. Plus récemment la start-up avait annoncé vouloir développer une nouvelle gamme de petits véhicules électriques pleinement autonome en partenariat avec Polaris, l'entreprise derrière la marque de microvoitures électriques GEM.

Se renforcer dans les ADAS
Au-delà de la technologie développée par Optimus Ride, Magna cherche avant tout à renforcer ses effectifs. Les 120 salariés d'Optimus Ride vont rejoindre ses équipes et renforcer ses compétences dans le domaine du développement de systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS). L'équipe d'Optimus Ride va, pour l'instant, rester dans le quartier de Seaport à Boston.

"Alors que les progrès en matière d'autonomie se poursuivent, nous avons vu une opportunité d'apporter une expertise supplémentaire pour soutenir les programmes actuels ainsi que les besoins futurs des clients", a expliqué John O’Hara, président de Magna Electronics. "Le renforcement de notre équipe d'ingénierie en matière de matériel et de logiciels de détection contribue à accélérer notre progression dans un marché ADAS en croissance rapide", ajoute-t-il.

Allant dans ce sens de se renforcer dans le secteur des ADAS, Magna a tenté, plus tôt dans l'année, de s'emparer de l'équipementier automobile suédois Veoneer. Une telle acquisition lui aurait permis de se renforcer face à des concurrents comme Bosch, Aptiv ou Continental. Mais Magna s'est fait doubler par Qualcomm dont l'offre d'acquisition pour Veoneer était plus élevée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.