Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mailchimp se fait racheter par Intuit pour 12 milliards de dollars

Connu pour sa plateforme d'emailing, Mailchimp passe sous la coupe d'Intuit, un éditeur de logiciels pour les petites et moyennes entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mailchimp se fait racheter par Intuit pour 12 milliards de dollars
Intuit acquiert Mailchimp pour 12 milliards de dollars. © Photo by Carlos Muza on Unsplash

L'une des plus anciennes plateformes d'e-mailing change de mains. L'américain Mailchimp, spécialisé dans les outils marketing et commerciaux sur internet (création de sites, CRM, ciblage publicitaire, e-mailing, SMS marketing…) est racheté par l'éditeur de solutions de gestion et de comptabilité Intuit, pour un montant de 12 milliards de dollars. Intuit est notamment l'éditeur du logiciel de comptabilité et de facturation QuickBooks, utilisé par 7 millions de clients. Intuit, coté au Nasdaq, est valorisé plus de 155 milliards de dollars.

Mailchimp a été créé à Atlanta en 2001, et appartenait toujours à ses deux fondateurs, Ben Chestnut et Dan Kurzius. La plateforme compte 13 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 800 000 clients payants (50% hors des Etats-Unis). Sa base de données compte 70 milliards de contacts. En 2020, ses clients ont envoyé via la plateforme plus de 333 milliards de mails, et Mailchimp a réalisé un chiffre d'affaires de 800 millions de dollars, pour un résultat avant impôts d'environ 300 millions.

Une offre complète pour les TPE-PME
L'objectif de l'acquisition est de compléter l'offre d'Intuit dédiée aux TPE et aux PME, afin d'en faire une plateforme complète pour la gestion des petites entreprises : depuis la création de leur site internet à la conquête et la fidélisation des clients, en passant par l'analyse d'audience, la facturation, la paye et la comptabilité.

"Ensemble, Mailchimp et QuickBooks aideront les TPE et les PME à surmonter les plus gros obstacles à leur croissance, à recruter et à fidéliser les clients", a déclaré dans un communiqué Sasan Goodarzi, le CEO d'Intuit.