Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Malgré l'échec d'Intel, la start-up North fait le pari des lunettes connectées avec Focals

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les "smart glasses", mieux que les smartwatchs ? C'est du moins le pari de North. Cette start-up canadienne annonce Focals, une paire de lunettes connectée qui fonctionne en tandem avec un smartphone, se contrôle à l'aide d'une bague et est compatible avec Amazon Alexa.

Malgré l'échec d'Intel, la start-up North fait le pari des lunettes connectées avec Focals
Malgré l'échec d'Intel, la start-up North fait le pari des lunettes connectées avec Focals © North

L'entreprise North (anciennement Thalmic Labs) a annoncé le 23 octobre une paire de lunettes connectée nommée Focals. Pas question ici de réalité augmentée, le produit se situe plutôt dans la lignée des lunettes Vaunt qu'avait dévoilé Intel en février avant de mettre fin au projet faute de partenaires.

 

Focals est conçu pour ressembler le plus possible à une paire de lunettes classique. Elle se différencie par des montures plus épaisses au niveau des branches (dans lesquelles se trouve l'électronique) et un petit bout de photopolymère sur la lentille du côté droit, qui sert à rediriger un laser (caché dans la branche droite) vers l'oeil de l'utilisateur. L'approche est très "low tech" : la zone d'affichage n'est que de 15° pour une résolution de 300 x 300 pixels. North insiste beaucoup sur le fait que l'affichage n'est pas gênant. Il s'éteint d'ailleurs au bout de trois secondes d'inactivité afin de ne pas gêner l'utilisateur.

 

Une bague en guise d'interface utilisateur

Les fonctionnalités de l'appareil sont assez basiques. Il nécessite d'être connecté à un smartphone, et peut ensuite afficher des notifications, répondre à des SMS par des messages préenregistrés, consulter son calendrier, vérifier les prévisions météo, utiliser Mapbox pour faire de la navigation guidée, ou même appeler un Uber.

 

Du côté de l'interface, pas besoin de toucher les lunettes, tout passe par une grosse bague équipée d'un joystick que North a baptisée Loop. Le joystick sert à naviguer dans les menus et à faire des sélections lorsqu'on appuie dessus. Les lunettes sont aussi équipées d'un micro et d'une petite enceinte, et intègrent Amazon Alexa. L'autonomie sur batterie est estimée à 18 heures pour une utilisation moyenne, sachant que les lunettes et l'anneau ne peuvent être rechargés que par leur boitier de rangement.

 

Disponible à New York et Toronto à partir de 999 dollars

Et le prix dans tout ça ? North n'a pas froid aux yeux. Ses lunettes seront vendues 999 dollars. Elles seront proposées d'ici la fin d'année dans deux boutiques : une à Toronto (Canada) au siège de l'entreprise et l'autre dans l'arrondissement de Brooklyn à New York City (Etats-Unis). L'entreprise justifie ce prix entre autres par le fait qu'elle doit concevoir chaque paire sur-mesure pour s'assurer que l'affichage soit bien visible pour l'utilisateur. Pour ce faire le visage du client est capturé en 3D à l'aide d'une batterie de cameras.

 

A noter par ailleurs que si Focals pourra être adapté "sous peu" pour intégrer une correction visuelle, celle-ci est limitée à des amplitudes comprises entre -4.00 à +2.00 SPH et 0 à -2.00 CYL. Les verres progressifs ne sont pas compatibles. Reste la possibilité d'utiliser des lentilles de contact en plus des lunettes, mais cela risque d'être trop d'effort pour la plupart des clients potentiels.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale