Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Malgré le soutien financier d'Amazon, Deliveroo taille dans ses effectifs

Vu ailleurs Deliveroo va licencier 367 personnes sur ses 2 500 employés. La licorne britannique, durement touchée par la crise sanitaire actuellement en cours, cherche à réduire ses coûts sur le long terme. Cette annonce survient une semaine après que l'autorité britannique de la concurrence ait autorisé temporairement l'investissement d'Amazon dans Deliveroo.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Malgré le soutien financier d'Amazon, Deliveroo taille dans ses effectifs
Malgré le soutien financier d'Amazon, Deliveroo taille dans ses effectifs © Deliveroo

Deliveroo, dont les activités sont très fortement touchées par l'épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement, va supprimer 367 postes. La décision a été annoncée aux équipes mardi 28 avril au matin, selon The Telegraph. La start-up anglaise de livraison de repas à domicile, qui emploie actuellement 2 500 personnes, a déjà mis une cinquantaine d'employés en congés forcés et non payés depuis le début de la crise.

Un investissement financier d'Amazon

Cette décision intervient une semaine après que le gendarme de la concurrence britannique ait accepté provisoirement l'investissement d'Amazon dans Deliveroo. La licorne britannique avait annoncé en mai 2019 avoir levé 575 millions de dollars, dont une grande partie provenait d'Amazon qui prenait au passage des parts dans la start-up. La levée de fonds a rapidement été bloquée par la Competition and Markets Authority (CMA) souhaitant étudier les effets d'une telle prise de participation sur la concurrence, les clients, les restaurants et les épiciers.

Durement touchée par la crise sanitaire en cours, la licorne britannique a expliqué avoir besoin de ces fonds. Le cas échéant, Deliveroo a ajouté pouvoir être contraint de se retirer du marché britannique. "Ces dernières semaines il est devenu évident que la pandémie de coronavirus a un impact négatif significatif sur les activités de Deliveroo", a justifié la CMA dans sa décision.

Réduction des coûts à long terme

Toutefois cet apport financier ne dissipe pas les inquiétudes de Deliveroo autour d'une future récession pouvant toucher le secteur de la livraison de nourriture, a déclaré une source proche du dossier à The Telegraph. Il devient très compliqué de prédire la demande en raison notamment de l'évolution incertaine de l'épidémie et des mesures prises par le gouvernement.

La crise sanitaire actuelle touche beaucoup d'entreprises et de secteurs. "En conséquence, comme beaucoup d'autres, Deliveroo doit chercher la meilleure solution pour répondre aux défis auxquels nous faisons face, tout en s'assurant d'être dans la position la plus forte possible au sortir de cette crise", a affirmé un porte-parole de la start-up à The Telegraph. C'est pourquoi la licorne cherche à réduire ses coûts à long terme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media