Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mangopay et Leetchi cédés par Arkéa à un fonds américain

La banque Crédit Mutuel Arkéa vend le spécialiste du paiement pour les places de marché Mangopay, ainsi que Leetchi, au fonds d'investissement Advent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mangopay et Leetchi cédés par Arkéa à un fonds américain
Mangopay et Leetchi cédés par Arkéa à un fonds américain © StockSnap/Pixabay

Une page se tourne pour Mangopay et Leetchi. Crédit Mutuel Arkéa, qui était l'actionnaire des deux sociétés depuis 2015, les cède au fonds d'investissement américain Advent, en restant au capital  avec une participation très minoritaire. Le montant de l'acquisition n'est pas communiqué, mais Advent va investir 75 millions d'euros dans le développement de Mangopay en plus du rachat. Des investissements qui doivent lui permettre de faire face à des concurrents internationaux comme Stripe, Adyen ou Checkout, qui a levé 1 milliard de dollars en janvier avec l'ambition de s'attaquer aux solutions de paiement pour les places de marché.

Synergies aux Etats-Unis
"Nous avons été sous-investis ces dernières années, et nous cherchions un actionnaire stratégique pour accélérer notre développement international. Advent a une expertise incroyable dans le secteur et s'implique énormément dans la création de valeur. Il y aura aussi des synergies à aller chercher avec des sociétés de leur portefeuille, notamment aux Etats-Unis où nous avons des ambitions", explique à L'Usine Digitale le CEO de Mangopay, Romain Mazeries. Advent a notamment investi dans Planet, un spécialiste des paiements en duty free et de la conversion de devises.

Mangopay fournit des solutions de paiement en marque blanche aux places de marché comme Vinted, LeBonCoin et Rakuten, qui reposent sur un système d'e-wallet. Des marchés spécifiques en raison de la complexité des flux de paiement. La société travaille avec plus de 2500 plateformes. Elle est présente dans sept pays européens : France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas et Luxembourg, où elle a établi son siège social et dispose d'un agrément d'établissement de monnaie électronique.

Développer le produit et de nouvelles verticales
Elle ambitionne de consolider ses positions en Europe, et de se déployer à court terme en Scandinavie, au Portugal et en Pologne. Elle compte pour cela doubler ses effectifs, en recrutant 250 personnes dont 150 en France. Xavier Garambois, ancien vice-président d'Amazon pour les activités e-commerce en Europe, rejoint la société en tant que président exécutif.

Mangopay entend également profiter de son expertise technologique sur les plateformes pour "créer de nouvelles niches dans cet écosystème", dans le B2B qui connaît une croissance de 150% par an car le marché est loin d'être digitalisé, ou encore les franchises, les places de marché de NFT… L'objectif des investissements est aussi de développer les fonctionnalités de son produit, en ajoutant notamment des moyens de paiement, le change de devises, et en créant des services additionnels pour les plateformes à besoins spécifiques (détaxe, réservation, affacturage…). Enfin, elle veut permettre aux places de marché de faciliter l'intégration de vendeurs chinois.

Désengagement d'Arkéa
La société a traité 25 milliards d'euros de transactions depuis sa création en 2013, dont 75% ont été réalisées ces deux dernières années. Elle a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros et vise un volume de transactions de 13,5 milliards d'euros en 2022.

Du côté de Crédit Mutuel Arkéa, on assiste à un changement de stratégie dans les fintech depuis le départ de son directeur général Ronan Le Moal début 2020 et de son président Jean-Pierre Denis en mars 2021. La banque vient de vendre également Budget Insight, spécialisée dans l'open banking. La banque mutualiste était devenue le partenaire privilégié des fintech, auxquelles elle a dédié une "filière d'excellence" en 2018. Elle a investi dans Linxo, Pumpkin, IZnes, Younited Credit (dont la banque n'a pas participé à la dernière levée de fonds), Yomoni et Grisbee.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.