Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi ManoMano lève 110 millions d'euros

Levée de fonds ManoMano a annoncé lundi 1er avril 2019 une levée de fonds de 110 millions d’euros. L'acteur du bricolage et du jardinage en ligne vise plus d’un milliard d’euros de ventes en 2020.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi ManoMano lève 110 millions d'euros
Pourquoi ManoMano lève 110 millions d'euros © ManoMano
ManoMano a annoncé lundi 1er avril 2019 une levée de 110 millions d’euros auprès d'Eurazeo Growth, Aglaé Ventures et Bpifrance (qui se renforce via son fonds de Growth, Large Venture), des investisseurs "convaincus par la force du modèle ManoMano, et particulièrement son introduction sur le marché BtoB dont le potentiel double celui du BtoC", indique le communiqué. Les investisseurs historiques de ManoMano (CM-CIC, Partech, Piton et General Atlantic) ont également participé à ce tour de table. Ces fonds s’ajoutent aux 76 millions d’euros précédemment levés, pour un total de 186 millions d’euros levés en cinq ans.
 
 
Cette levée va permettre à ManonMano de poursuivre son développement. Une centaine de développeurs, data scientists et data engineers rejoindront ainsi les bureaux de Paris, Bordeaux et Barcelone en 2019. "Nous développer à l’échelle européenne est primordial. Face aux géants chinois et américains de l’e-commerce, l’enjeu de souveraineté européenne est de taille et notre plateforme data ingénieuse et techniquement très avancée est clé pour se différencier," expliquent les fondateurs de ManoMano.
 
 
Des services BtoB
La place de marché, qui veut dépasser le milliard d'euros de ventes en 2020, s'est récemment positionné sur le BtoB. Elle mise sur des moyens logistiques (plateforme logistique dédiée lancée en novembre 2018) et des services supports innovants pour soutenir l'activité des professionnels (service de facturation, outils d’optimisation des ventes, datas marché...).

Une plateforme, baptisée ManoManoPro, et dédiée aux professionnels du bâtiment, a ainsi été lancée en mars 2019. "La scale-up entend ainsi disrupter le processus d’achat des artisans, en s’attaquant au marché des fournitures du bâtiment, un marché de 200 milliards d'euros en Europe, une industrie encore très peu digitalisée", ajoute ManoMano.
 
Elle a par ailleurs signé le 26 mars dernier aux côtés des représentants des principales plateformes e-commerce (Leboncoin, Rakuten, Cdiscount, eBay, Fnac Darty, La Redoute, et Conforama), une charte visant à améliorer les relations des grandes marketplaces avec les TPE-PME
 
 
Un revenu en croissance de 85%
Le site du bricolage et jardinage en ligne revendique à date plus de 20 millions de visites par mois et plus de 2,5 millions de clients actifs, soit deux fois plus que lors de sa dernière levée en septembre 2017. En 2018, ManoMano a poursuivi son hypercroissance avec une augmentation de son revenu de 85%. L'e-commerçant, qui opère sur six marchés en Europe (France, Belgique, Espagne, Italie, Allemagne et Royaume-Uni), réalise 25% de son chiffre d’affaires sur les cinq marchés étrangers. Le marché du bricolage, BtoB et BtoC, est quant à lui estimé à 365 milliards d’euros en Europe.
 
 

Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale