Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mastercard et Treezor (Société Générale) s’allient pour aider les fintech à se développer en Europe

Mastercard et Treezor annoncent ce 20 juin 2019 leur partenariat commercial et technologique en France et en Europe. La pépite française, acquise en 2019 par le groupe Société Générale, est positionnée comme plateforme Bank-as-a-Service (BaaS) pour des dispositifs à forte valeur ajoutée. Les précisions des deux partenaires.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mastercard et Treezor (Société Générale) s’allient pour aider les fintech à se développer en Europe
Mastercard et Treezor (Société Générale) s’allient pour aider les fintech à se développer en Europe © Flickr - PROK?rlis Dambr?ns

Treezor et Mastercard annoncent ce jeudi 20 juin 2019 renforcer leur partenariat technologique en s’appuyant sur la plateforme de processing Mastercard Payment Transaction Services (MPTS). Objectif : "permettre aux fintech de gagner en fiabilité, rapidité et en innovation pour leur développement en Europe", expliquent les partenaires dans un communiqué. Si "grâce à la plateforme digitale de Mastercard (MDES), Treezor est devenu un pionnier des paiements mobiles (Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay) sur le marché français depuis plusieurs années, Treezor développe son offre de services en proposant désormais de nouveaux services à forte valeur ajoutée, très prisés par les entreprises et les établissements de paiement (cash-back, paiement fractionné et multi-devises), en s’appuyant sur Mastercard".

 

Développement de Treezor sur de nouvelles géographies

Cette nouvelle offre commune comporte une gamme de services premium à destination des porteurs de carte pour enrichir le contenu de celle-ci : conciergerie, accès aux lounges d’aéroports ou accès au wifi dans l’avion notamment. La collaboration entre les deux entreprises s’étend au traitement des transactions des cartes et au Card Management System. MPTS permet à Treezor d’optimiser les paiements par carte effectués en devises étrangères et ainsi d’ouvrir aisément le marché international aux 40 néobanques et fintech clientes de Treezor.

 

"La capacité de Mastercard de nous fournir plus rapidement l’ensemble de ses services à valeur ajoutée pour renforcer la centralisation du processus de paiement sur une plateforme unique pour la France et les autres marchés européens a été décisive dans notre choix d’implémenter MPTS. Notre ambition est de positionner la plateforme Treezor parmi les références en Europe", précise Eric Lassus, CEO de Treezor. "Le support des équipes Mastercard en France et dans les autres pays d’Europe a vocation à accélérer le développement de Treezor sur de nouvelles géographies", ajoute Solveig Honoré Hatton, Directrice Générale de Mastercard en France.

 

Un service unique en One-Stop-Shop

Fondée en 2016 par Éric Lassus et Xavier Labouret et acquise en 2019 par le groupe Société Générale, Treezor s’est positionnée comme plateforme Bank-as-a-Service (BaaS). Basée 100% sur des APIs, elle revendique plus de 500 000 cartes émises et près de 5 milliards d’euros de flux gérés depuis son lancement. Elle propose notamment à ses clients un service unique en One-Stop-Shop leur permettant d’opérer rapidement des services bancaires et de délivrer des moyens de paiement sur leur marché.

 

"Nous souhaitons désormais proposer notre plateforme API à de plus grandes entreprises ainsi qu’aux acteurs du domaine bancaire traditionnel, traduisant la croissance et le renforcement de nos capacités. Forts de ces nouvelles capacités, nous sommes prêts à accompagner les établissements les plus ambitieux et notre stratégie s’inscrit toujours plus dans un périmètre qui n’est pas uniquement français, mais bien européen et international.", ajoute Éric Lassus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale