Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Match de voitures autonomes : design chez Akka vs vitesse chez Vedecom

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Link & Go du groupe français Akka et la voiture autonome de l'institut français Vedecom ont toutes les deux reçu une autorisation gouvernementale pour pouvoir circuler sur les routes bordelaises, à l'occasion du 22e congrès international des systèmes de transports intelligents. L'Usine Digitale a eu l'occasion de tester les deux. Match amical entre les deux prototypes.

Match de voitures autonomes : design chez Akka vs vitesse chez Vedecom
Match de voitures autonomes : design chez Akka vs vitesse chez Vedecom © D.R.

 

Autonomie : Ex aequo

Les deux voitures fonctionnent en bi-mode, c'est-à-dire que le conducteur peut reprendre le contrôle. Sur le démonstrateur de Vedecom, le mode autonome est proposé au conducteur quand il arrive dans une zone autorisée. Il peut accepter la conduite autonome en appuyant sur "valider" sur l'écran tactile du tableau de bord. Lorsque la voiture sort de la zone autorisée, elle avertit le conducteur. A tout moment, il suffit de toucher le volant pour que le mode normal se réactive. A bord de Link & Go, un bouton permet au conducteur de ranger le volant Drive by wire (sans connexion mécanique) et de laisser la voiture se conduire toute seule.

 

 

Design : Link & Go

Link & Go remporte grâce à son design atypique. Elle donne l'impression d'être à bord d'un vaisseau spatial rétro-futuriste, avec sa forme arrondie, sa moquette au sol et son volant à l'allure de guidon de console de jeux. Les fauteuils avant peuvent se retourner, le conducteur est ainsi dos à la route, en mode "salon". Cette fonction n'a toutefois pas pu être expérimentée sur les routes de Bordeaux lors du congrès, pour des raisons de réglementations. Link & Go a été conçue de A à Z par les ingénieurs d'Akka en 14 mois. La voiture autonome de Vedecom, elle, a été conçue à partir d'un modèle Zoe de Renault. Sa carrosserie a été un peu modifiée, mais son design reste semblable à celui d'une voiture classique. "C'est important qu'une voiture autonome ressemble aux autres véhicules, pour ne pas perturber les automobilistes sur la route", se défend Annie Bracquemond, chef de projet chez Vedecom.

 

La Link & Go en mode salon

 

Vitesse : Vedecom

Le démonstrateur Vedecom peut rouler comme une voiture classique, donc jusqu'à 50 km/h en agglomération. Link & Go est limitée à 30 km/h sur route. Et les ingénieurs d'Akka ne préfèrent pas dépasser les 15km/h pour ne pas abîmer leur unique prototype.

 

Précision : Ex aequo, petit plus pour Vedecom

Les deux voitures multiplient capteurs, radars et caméras qui leur assurent une précision au centimètre près. La Link & Go est équipée de capteurs ultrasons, de 6 lasers, et de deux caméras stéréoscopiques à l'avant et l'arrière et d'un lidar. Le prototype de Vedecom embarque des capteurs, 5 dispositifs Lidar, 4 caméras et une antenne GPS. Elles sont toutes les deux équipés d'un système Wi-Fi 802.11p qui leur permet de communiquer avec les feux rouges, pour déterminer leur couleur, et les trams pour anticiper leur arrivée. Petit plus pour le démonstrateur Vedecom qui dispose d'un double algorithme, un hyperviseur qui décide, par exemple, de s'insérer sur le rond-point, et un superviseur qui gère la voiture à l'intérieur du rond-point.

 

A bord du démonstrateur de Vedecom, un écran permet d'anticiper les feux rouges

 

Connectivité : Link & Go

Le système Link-in-City a été ajouté au prototype d'origine Link-and-Go. La voiture est désormais connectée à la ville grâce notamment à l'utilisation de cartographie 3D de la ville de Bordeaux accessible en Open data et la création d'une application mobile pour personnaliser l'expérience de l'utilisateur avec par exemple la proposition de "point of interests" personnalisés. Ces informations sont accessibles sur l'écran, de la taille d'une télé, à l'arrière de la voiture. Des modalités qu'on ne retrouve pas encore sur le modèle de Vedecom.

 

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale