Mauvaise nouvelle, Google est toujours l'entreprise préférée des jeunes dans le monde

Comme chaque année, Universum révèle les entreprises les plus attractives pour les étudiants à travers le monde. A la fin, c'est toujours Google qui gagne. 

Le géant réussit grâce à son image d'innovateur et sa capacité à proposer de hauts salaires, deux critères importants chez les plus jeunes. 

A noter la quasi absence des entreprises françaises du Top 50. A l'exception de L'Oréal et LVMH, les géants de la beauté et du luxe.

Partager
Mauvaise nouvelle, Google est toujours l'entreprise préférée des jeunes dans le monde
Avec les Google Science Fair, le groupe mondial drague les jeunes qui le lui rendent bien.

A ce niveau de plébiscite, c’est un hold up. L’étude mondiale d’Universum sur les entreprises les plus attractives auprès des étudiants confirme la prédominance de Google. Ironiquement, au passage, elle confirme que le changement de nom du géant californien devenu Alphabet il y a un peu plus d’un an est un sacré échec. Dans l’esprit du grand public, et des étudiants, la firme de Mountain View reste associé à son produit le plus connu : le moteur de recherche.

Globalement l'industrie devance le numérique

Résultat : aussi bien les élèves d’écoles d’ingénieurs que de commerce veulent travailler chez Google, qui arrive en première place du classement. Chez les ingénieurs, elle est suivie par Microsoft et Apple, Ibm arrivant en cinquième position. BMW est le seul industriel qui réussit à se placer dans le Top 5, à la 4e place

Chez les diplômés d’école de commerce, la prédominance du secteur de la high tech est un peu moins fort au bénéfice de l’audit : EY se place derrière Google et Apple. Aux quatrième et cinquième places, le monde merveilleux de la finance reste attrayant avec Goldman Sachs ou PWC. En outre, il faut se méfier du biais qu’introduit la révélation du Top 5.

Sur l’ensemble du classement, le secteur préféré des élèves ingénieurs à travers le monde est l’ingénierie et le "manufacturing", dont le pouvoir d’attraction baisse relativement entre 2015 et 2016, puisqu’il passe de 27 à 25 %. Symétriquement le secteur du logiciel et de l’informatique progresse passant de 17 à 19 %.

A part le luxe, les entreprises françaises sont ignorées

Sur les 50 entreprises préférées des jeunes étudiants en école de commerce, on trouve deux groupes français : L’Oréal, classé 9e (11e il y a un an) et LVMH 28e (34e en 2015). En revanche, en dépit de la présence de nombreux constructeurs automobiles européens, les français sont absents du Top 50.

C’est la même chose pour les ingénieurs, les constructeurs français sont absents, mais on trouve Airbus Group à la 50e place. L’Oréal Group étant classé 16e.

L’étude d’Universum révèle aussi les moteurs des uns et des autres. Ainsi, les jeunes ingénieurs plébiscitent l’innovation, les perspectives de rémunération et un environnement de travail créatif et dynamique. Plus prosaïques, les étudiants de business schools préfèrent le potentiel de rémunération, les possibilités de développement personnel et de formation, et l’existence de leaders aptes à les développer.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS