Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

MedBed 360, une plateforme de gestion et partage des lits hospitaliers en temps réel

Alors que le Covid-19 a attiré l’attention sur la difficulté de trouver des places dans les hôpitaux, la plateforme MedBed 360 entend faciliter cette démarche chronophage pour les soignants.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

MedBed 360, une plateforme de gestion et partage des lits hospitaliers en temps réel
MedBed 360, une plateforme de gestion et partage des lits hospitaliers en temps réel © MedBed 360

"30% du travail des urgentistes consiste à trouver un lit disponible. Il faut compter entre trois et dix minutes pour en trouver un" explique Roderick Ballan, concepteur de la plateforme MedBed 360. Sa start-up a vu le jour à Strasbourg (Bas-Rhin) en avril 2020. Voyant son épouse anesthésiste – réanimatrice rencontrer des problématiques de lits disponibles pour ses flux de patients, cet ingénieur biomédical intéressé par la e-santé a imaginé une solution. Pendant le Hackathon de Strasbourg, il s’entoure de développeurs bénévoles pour donner naissance à MedBed 360 avec son associé Anthony Morel.

"On a créé un POC que l’on a testé puis déployé sur les quatre sites du groupe hospitalier Saint-Vincent de Strasbourg." La plateforme consiste à gérer et partager en temps réel les lits d’un établissement pour donner une flexibilité intra et inter hospitalière et apporter une visibilité aux services d’urgence et au SAMU. "Nous sommes dans une société connectée et de partage et désirons transmettre cette idée au monde de la santé. Informés en temps réel sur les disponibilités, les soignants trouveront un lit pour un patient en quelques secondes, réduiront le temps de travail administratif et pourront notamment désengorger les urgences."

Sécurité et accessibilité
Pour autant, la rapidité d’information ne doit pas exclure la sécurité pour Roderick Ballan. "Nous avons insisté sur la cybersécurité avec des clés de sécurité TLS et même s’il n’y a aucune donnée médicale, l’hébergeur est certifié HDS (hébergeur de données de santé)." Le concepteur met également en avant le choix porté sur un hébergeur français pour garantir que le contrôle des données reste sur le territoire même si "c’est de plus en plus difficile."

Le business model de MedBed 360, disponible gratuitement pendant la crise sanitaire, prévoit un système d’abonnement, sans limitation du nombre de soignants habilités et incluant les mises à jour. "Actuellement, les établissements doivent investir dans des solutions coûteuses qui peuvent se révéler inadaptées dans la pratique. Avec un abonnement, ils pourront renoncer à l’utilisation de MedBed 360 sans être retenu financièrement."

Dans chaque service, un référent assurera l’information puis à différents échelons, de l’établissement au national avec le ministère de la santé en passant par le régional via l’agence régionale de santé, ARS, par exemple, des gestionnaires pourront suivre en temps réel les disponibilités en milieu hospitalier. La version initiale, désormais mise au banc d’essai dans quatre autres établissements, sera bientôt suivie d’une V1 avec l’objectif d’automatiser la gestion des lits en s’appuyant sur le fonctionnement spécifique de chaque établissement. Pour la développer, Roderick Ballan recherche 100 000 euros de financement dont une partie a déjà été trouvée, notamment auprès de l’1Kubator, réseau d’incubateurs de start-up, qui accompagne le projet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.