Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Meerkat et Firechat, les applis stars du SXSW, ont-elles un avenir ?

Lors du festival South by Southwest Interactive à Austin, aux Texas, deux applications ont dominé les conversations : Meerkat et Firechat. S'agit-il de simples phénomènes de mode ou de véritables innovations?

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Meerkat et Firechat, les applis stars du SXSW, ont-elles un avenir ?
Meerkat et Firechat, les applis stars du SXSW, ont-elles un avenir ? © D.R.

Meerkat, le service qui permet de diffuser du contenu vidéo en direct depuis son mobile, en connectant les comptes Twitter des utilisateurs, a connu un regain d'attention au SXSW - le festival South by Southwest Interactive d'Austin - après un lancement réussi le 27 février.

Le premier jour du festival, Twitter, qui a récemment racheté Periscope, un concurrent direct de Meerkat, a coupé l'accès de son API à la jeune pousse. Cette offensive n'a fait que renforcer le statut de Meerkat. La start-up avait un plan B dans les cartons, et a lancé deux nouvelles fonctionnalités permettant de chercher et de découvrir de nouveaux utilisateurs. 

Le modèle Meerkat, un pari risqué 

Mais cet incident a mis au jour les faiblesses du modèle. Un risque partagé par toutes les start-up dont le service est dépendant d'une intégration avec un réseau social. La survie de Meerkat repose maintenant sur sa capacité à gagner en indépendance. Il faudra "s'assurer que les producteurs de contenu et les 'spectateurs' pourront se retrouver, ce qui a toujours été le talon d'Achille des services de live-streaming", selon l'expert Brian Solis. 

Le blocage de Twitter semble toutefois avoir donné un nouveau coup de projecteur à Meerkat.  Au cours de la semaine du festival SXSW, le nombre de vidéos en ligne a augmenté de 20 à 30% par jour. Le nombre d'utilisateurs a aussi augmenté, avec 40 000 nouveaux utilisateurs en deux jours, dont quelques stars comme le présentateur américain Jimmy Fallon.

Le 17 mars, plus de 200 000 personnes se sont connectées et on regardé plus de 15 000 clips vidéos en ligne. Reste à voir si le succès de Meerkat survivra au festival. La start-up ne permettait pas, jusque là, d'archiver ses vidéos (le service #Katch vient tout juste de s'engouffrer dans la brèche), ni de trouver des utilisateurs sur d'autres réseaux sociaux.

 Développer des réseaux locaux avec FireChat

L'application FireChat, développée par la start-up Open Garden, a gagné le prix de l'innovation au SXSW.  Lancée en mars 2014, Firechat a rejoint le top 10 des applications sociales dans 124 pays, a annoncé Open Garden. Selon le PDG, le Français Micha Benoliel, "c'est la première application qui possède son propre réseau." 

Utilisée par les manifestants à Hong Kong, Taïwan ou par des conférenciers et festivaliers sans accès à internet, Firechat n'a pas besoin de wifi, contrairement à l'application de messagerie Whatsapp. Les données sont transférées de téléphone à téléphone via le bluetooth. Les appareils ont , néanmoins, besoin d'être suffisamment proches les uns des autres pour communiquer et créer un réseau "local".

"Cela créé un réseau 'peer-to-peer'", explique le PDG Micha Benoliel. FireChat fonctionne dans n'importe quelle situation, du moment que le bluetooth est activé. Toutefois, tous les messages sont postés publiquement, ce qui limite les conversations, et ils ne sont visibles que pendant quelques heures. L'utilisateur peut néanmoins trouver d'autres personnes autour de lui. Mais tant que Firechat n'ajoutera pas de messagerie privée, le contenu des interactions et le potentiel du service risquent d'être assez limités ou de rebuter les utilisateurs. 

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale