Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Meero, cette start-up française qui lève 45 M$ pour créer un centre d’IA dédié à l’image

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Cela fait tout juste huit mois que Meero a levé 15 millions d'euros. Et c’est une nouvelle levée de fonds de 45 millions de dollars qu'annonce ce 12 juillet 2018, la start-up française, qui se présente comme le leader mondial de la réalisation de photos et de vidéos à grande échelle.  

Meero, cette start-up française qui lève 45 M$ pour créer un centre d’IA dédié à l’image
Meero, cette start-up française qui lève 45 M$ pour créer un centre d’IA dédié à l’image © Meero

Meero a tout juste deux ans d’existence et s’impose aujourd’hui comme étant la première plateforme de photographie à la demande dans le monde. La start-up a annoncé jeudi 12 juillet 2018 une deuxième levée de fonds de 45 millions de dollars. Et ce, juste huit mois après une levée de fonds en Série A de 15 millions d'euros.
 

La retouche de photos basée sur une réplique de cerveau humain

Meero se distingue par sa réussite à automatiser la retouche de photos, en utilisant l'intelligence artificielle. L’analyse géométrique et le machine learning ont en effet permis à la start-up de parvenir à créer une "réplique de cerveau humain", comme le nomme Thomas Rebaud, co-fondateur et CEO de la société. Une technologie encore jamais vue dans le secteur de la retouche photographique, selon lui.

De cette manière, Meero est parvenue à réduire à quelques secondes le temps de traitement des images, contre plusieurs heures pour un même travail fait par l’homme. Mais la mission de la start-up est d’autant plus complexe qu’elle doit parvenir à obtenir une différence dite "de beauté" entre l’original et la version retouchée. Cette notion, très subjective, nécessite une activité de recherche approfondie, afin que l’IA parvienne à distinguer d’elle-même ce que l’œil humain trouverait beau.

 

Des résultats qui attirent les investisseurs

De tels résultats encouragent les investisseurs à miser sur ce pionnier de la retouche algorithmique d’images. Global Funders Capital, Aglaé Ventures, Alven et White Star Capital ont été rejoints, pour ce nouveau tour de table, par Idinvest. Un engouement qui semble conforter le CEO de Meero : "Le fait que nos investisseurs historiques renouvellent leur confiance et que de nouveaux soutiens rejoignent l’aventure Meero nous encourage dans la stratégie que nous avons choisie de mener".

 

Un reportage photo conçu en un jour maximum

Cette IA, développée par Meero, répond à un problème majeur dans le monde de la photographie, qui est la retouche d’images. Le fonctionnement de la société est pour l’instant uniquement B to B. La démarche est la suivante : le client fait une commande de reportage photographique à Meero, qui se charge de trouver un photographe disponible à proximité du lieu choisi. Une fois ses images capturées, ce dernier n’a qu’à les uploader dans le logiciel qui se charge de la retouche.

Pour réussir à proposer son service de photo et vidéo, disponibles en 24 heures, dans le monde entier et avec une qualité standardisée, la société s’appuie sur des processus de travail inédits, ainsi qu’une plateforme spécialisée de gestion de contenus visuels. Ce progrès technologique a permis à Meero de travailler pour des entreprises comme UberEats ou Airbnb et ainsi de standardiser la production de reportages photos dans plus de 100 pays.

 

Un centre de recherche dédié à l’IA et des bureaux à l’international

Cette nouvelle levée de fonds de 45 millions de dollars va permettre à Meero de créer le plus grand centre de computer vision de France, de quoi conforter la start-up dans sa position de leader du traitement et de la réalisation de photographies. Ce centre de recherche, situé en plein cœur de Paris, vise à approfondir davantage la quête du résultat susceptible de plaire à toutes personnes. Un travail qui va certainement prendre des années comme l’affirme Thomas Rebaud : “Ce sujet est un travail sur plusieurs années. Les recherches avancent, il faut pour autant que les opérations suivent et que la technologie soit développée”.

Ces fonds vont également servir à implanter des bureaux aux Etats-Unis et en Asie, de quoi appuyer encore davantage la présence de Meero sur le plan international. La société, qui gère à la fois les opérations et les clients, témoigne de la nécessité d’une présence dans ces espaces, comptant parmi leurs plus gros marchés. C’est ce qu’a souligné Thomas Rebaud : "Cette importante levée de fonds va nous permettre d’accélérer notre développement, tant sur le plan commercial que technologique et ainsi asseoir notre position de leader sur le marché".

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale