Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mercurochrome démocratise les objets connectés

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mercurochrome démocratise les objets connectés
Mercurochrome démocratise les objets connectés

On connaissait la mythique marque qui soigne les bobos du quotidien. Depuis novembre, Mercurochrome est aussi un acteur des objets connectés. Ce n’est pas une révolution digitale, mais une brique de plus pour le groupe français Juva Santé (125 millions d’euros de chiffre d’affaires). "La mission de Mercurochrome est de rendre la santé accessible au plus grand nombre", affirme son PDG, Briac Le Lous. Après huit ans de tests avec l’aide d’un cabinet d’ingénierie électronique, Mercurochrome a mis au point un capteur cardiobalance pour mieux gérer le stress et un bracelet connecté (photo) pour mesurer forme et sommeil. Ils sont fabriqués en Chine dans une usine partenaire.

Les données sont transmises par Bluetooth à un smartphone ou une tablette, puis analysées par une application pour prodiguer des conseils à l’utilisateur. "À aucun moment, nous ne récupérons ces informations, insiste Briac Le Lous. Nous ne voyons pas du tout leur monétisation comme un relais de croissance." Les produits sont proposés à un petit prix, 39 euros, car les grandes surfaces, partenaires historiques de Mercurochrome, ont accepté de faire un effort sur leurs marges. Juva Santé espère vendre 100 000 à 150 000 objets connectés en 2015 et développer une dizaine de produits en trois ans, en misant sur les allégations santé de ses autres marques, comme Juvamine… Dans l’espoir de s’offrir à moyen terme 5 à 10 % de parts sur le marché des objets connectés.

Gaelle Fleitour

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale