Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Messenger : le paiement peer to peer et M (enfin) disponibles en France

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Messenger (Facebook) a annoncé ce mardi 7 novembre 2017 le lancement en France du paiement directement dans l’application. Une fonctionnalité possible uniquement de personne à personne pour le moment… avant un déploiement plus large auprès des marchands. L’assistant M débarque lui aussi dans l’Hexagone.

Messenger : le paiement peer to peer et M (enfin) disponibles en France
Messenger : le paiement peer to peer et M (enfin) disponibles en France © Messenger

"On lance aujourd’hui le  paiement sur Messenger en France", a annoncé David Marcus ce mardi 7 novembre 2017 dans les locaux parisiens de Facebook, juste un jour après le lancement au Royaume Uni. Pas de blabla introductif : le patron de Messenger est entré directement dans le vif du sujet. La fonctionnalité arrive en France deux ans après les Etats-Unis.  "Cela nous a mis un certain temps à développer la fonctionnalité en France, le temps de nouer les partenariats avec les institutions bancaires françaises", a précisé David Marcus. Et d’ajouter : "Notre ambition est d’amener la solution de paiement la plus simple et la plus sécurisée pour le envoyer de l’argent à quelqu’un sur le marché français".

Le délai est donc surtout lié à la réglementation. Car, "les banques françaises étaient assez enthousiastes, assure David Marcus. Elles essaient de faciliter le paiement dématérialisé : c’est une source de revenus pour elles. Elles sont très contentes de pouvoir bénéficier de la distribution de Messenger. Et d’être là où tout le monde est".


UN PAIEMENT SIMPLIFIÉ et sécurisé, DIRECTEMENT DANS UNE CONVERSATION…

D’un point de vue pratique, pas besoin de télécharger de nouvelle appli, il suffit d’enregistrer sa carte bancaire dans Messenger. En cours de conversation, l’utilisateur choisit l’option paiement, entre le montant, valide et le virement est lancé. La personne destinataire n’a pas besoin de configurer son compte au préalable, il lui suffit alors d’ajouter sa carte bancaire à son tour. Les fonds sont ensuite déposés en temps réel. Le délai peut néanmoins aller de 24 à 48h dans certains cas.

Evidemment, cela pose la question de la sécurité. Pas de 3D Secure, indique David Marcus. En revanche, il sera généralement demandé un code Pin, voire l’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale pour les possesseurs de l’iPhone X. "Nous avons travaillé de concert avec les banques pour garantir un niveau de sécurité maximale", poursuit David Marcus. Quant à la blockchain, c’est un sujet suivi de près par le service de messagerie, mais aucune fonctionnalité n’est encore prévue.  

 

Prochaine étape : le paiement auprès des marchands

Pas de frais de commission pour l’utilisateur, c’est Messenger qui assume les coûts. "L’objectif est de dire : si on arrive à rajouter beaucoup de fonctionnalités qui sont vraiment utiles aux utilisateurs actifs, au fil du temps, c’est net net positif, précise David Marcus à L’Usine Digitale. A terme, on aura aussi la possibilité de mettre ses cartes ‘on file’ pour les paiements entre les entreprises et les particuliers sur lesquels on ne fait pas d’argent non plus".

Cette fonctionnalité de paiement pour le retail est prévue pour 2018 en France. "On y travaille. Ce n’est pas encore prêt", nous indique le patron de Messenger. "Mais ce n’est pas une mauvaise chose de commencer par le ‘peer to peer' et ensuite de lancer le paiement aux marchands, pour habituer les gens et avoir suffisamment de personnes qui ont des cartes bancaires enregistrées sur Messenger pour que ce soit facile quand vous avez des paiements à faire". Pour les retailers, l’intérêt serait réel. Aux Etats-Unis, la fonctionnalité permettrait d’enregistrer des taux de conversion de l’ordre de +30 %.

 

M, un atout pour le déploiement du paiment dans Messenger

Concernant le déploiement, David Marcus est ambitieux : "Tous les utilisateurs de Messenger devraient utiliser à l’avenir le paiement dans Messenger (…) C’est un vrai game changer". Et d’ajouter : "D’une manière générale, on remarque que l’expérience devient virale à partir du moment où vous avez reçu un paiement dans Messenger."

Et pour favoriser ce déploiement, Messenger mise aussi sur M. Cet assistant virtuel nourri à l’IA lancé début 2017 arrive également en France. Comme pour le paiement, la fonctionnalité est lancée ce mardi 7 novembre pour un déploiement général dans les 4 à 6 semaines. "Un utilisateur aura sans doute M avant le paiement mais pas l’inverse". Dans le cadre d’une conversation, M pourra reconnaître s’il est question d’argent et proposer alors la solution de paiement. Mais l’assistant pourra suggérer tout autre type de services (stickers, gif, partage de localisation…).

Si Facebook n’aime pas la comparaison avec WeChat, il est certain que la firme de Mark Zuckerberg met tout en œuvre pour que ses utilisateurs puissent tout piloter depuis une seule application. Reste à savoir si le taux d'adoption sera identique...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale