Meta : coup de frein historique sur la croissance

La maison mère de Facebook et Instagram a vu son chiffre d'affaires trimestriel reculer pour la première fois de son histoire. En cause : la conjoncture économique, le ralentissement du marché publicitaire et la concurrence de TikTok.

Partager
Meta : coup de frein historique sur la croissance

La hausse du dollar par rapport à l'euro, la menace de récession et le ralentissement du marché publicitaire viennent de mettre fin à 15 ans de croissance ininterrompue pour Meta. Pour la première fois depuis son introduction en bourse en 2007, le chiffre d'affaires trimestriel de la maison mère de Facebook a reculé sur un an, de 1% au deuxième trimestre 2022 à 28,8 milliards de dollars. L'entreprise anticipe une baisse plus prononcée au 3e trimestre.

"Il semble que nous soyons entrés dans une crise économique qui va avoir un gros impact sur le marché de la publicité en ligne", a déclaré le patron du groupe, Mark Zuckerberg, lors de la présentation de ses résultats le 27 juillet.

Le bénéfice net de Meta est en recul pour le troisième trimestre consécutif, de 36% à 6,7 milliards de dollars.

le nombre d'utilisateurs quotidiens remonte

Seule vraie bonne nouvelle pour Meta, Facebook a augmenté son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens à 1,97 milliard (+3%), stoppant le déclin qui s'était produit pour la première fois il y a six mois. Le forcing sur les Réels, ces vidéos courtes poussées par l'algorithme dans le fil du réseau social, ne sont pas étrangers à cette hausse de l'engagement. D'après Zuckerberg, le temps passé sur les Réels a augmenté de 30% par rapport au trimestre précédent. A long terme, Meta compte sur les Réels pour être un moteur de revenus, ce qui n'est pas encore le cas. L'entreprise indique que les publicités dans ces vidéos devraient rapporter un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars en 2022.

A l'image des Réels, qui sont des vidéos provenant de comptes non suivis par les membres du réseau social, les utilisateurs doivent s'attendre à ce que leur fil se remplisse de contenus poussés par l'algorithme. Mark Zuckerberg a expliqué aux analystes que l'objectif était de multiplier par plus de deux le pourcentage de contenus de ce type en 2023. Ce qui demande des investissements conséquents dans l'IA. A l'heure actuelle, environ 15% des contenus figurant dans le fil des utilisateurs de Facebook, et un peu plus sur Instagram, est "recommandé" par l'IA.

Meta indique qu'au 30 juin, 2,9 milliards de personnes fréquentaient quotidiennement ses applications (Facebook, Whatsapp, Instagram, Messenger) dans le monde (+4% sur un an), et 3,65 milliards chaque mois.

ralentissement du marché publicitaire

Des chiffres énormes qui ne protègent pas le numéro deux mondial de la publicité numérique du ralentissement du marché publicitaire, qui a également affecté les résultats de Google (surtout YouTube, qui a enregistré sa croissance la plus faible depuis deux ans), Snap et Twitter.

Après une année 2021 tout feu tout flamme, le marché publicitaire continue de progresser, mais à un rythme moindre. Dans le même temps, Meta perd des parts de marché publicitaire sur les réseaux sociaux, au profit de TikTok. Des tendances qui se reflètent dans le prix moyen des publicités diffusées par Meta, qui a reculé de 14% ce trimestre.

Meta continue par ailleurs de pâtir de la nouvelle politique d'Apple sur la confidentialité des données, permettant aux utilisateurs d'iPhone ne pas être tracés pour des objectifs de publicité ciblée, ce qui diminue l'efficacité de ses formats. Le groupe avait prévenu que cela lui coûterait 10 milliards de dollars en 2022.

reality labs perd 2,8 milliards de dollars

Dans ces conditions, Mark Zuckerberg a répété que le groupe allait mettre la pédale douce sur ses investissements de long terme, parmi lesquels ses projets de métavers. Sa division Reality Labs, qui comprend le métavers Horizon Worlds et les appareils de réalité mixte, a enregistré au 2e trimestre 2022 une perte de 2,8 milliards de dollars, et un chiffre d'affaires de 452 millions (+48% sur un an, mais -35% par rapport au premier trimestre).

Pas de chance pour Meta, l'autorité de la concurrence américaine a lancé mercredi une procédure pour empêcher le rachat de Within Unlimited, qui développe une application de fitness en réalité virtuelle. La FTC estime que cette acquisition menacerait de façon substantielle la concurrence et serait de nature à créer un monopole sur son marché de référence.

Depuis le début de l'année, le cours de l’action Meta a été divisé par deux.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS