Meta va annuler certains projets de sa division Reality Labs suite à ses résultats financiers

La division Reality Labs de Meta va devoir se serrer la ceinture. Suite aux résultats financiers décevants de l'entreprise, cette activité très coûteuse car tournée vers l'avenir va faire l'objet de coupes budgétaires. Plusieurs projets vont être annulés et d'autres seront gelés. Les recrutements vont également être revus à la baisse.

Partager
Meta va annuler certains projets de sa division Reality Labs suite à ses résultats financiers

Douche froide pour Meta Platforms. Dépenser sans compter pour accélérer la maturation des technologies de réalité virtuelle et augmentée, c'est fini. Reuters rapporte le 11 mai que l'entreprise s'apprête à arrêter certains projets et à en remettre d'autres à plus tard au sein de sa division Reality Labs, qui est au centre de sa nouvelle mission tournant autour du métavers.

Ce revirement est la conséquence directe des résultats financiers ternes de l'entreprise, dont les revenus proviennent majoritairement de ses activités publicitaires liées aux réseaux sociaux Facebook et Instagram. Pris de cours par la popularité explosive de TikTok et mis en difficultés par la nouvelle politique publicitaire d'Apple sur iOS, Meta doit se serrer la ceinture pour limiter la casse... et le mécontentement de ses actionnaires.


Réduire les coûts

Pour rappel, les activités de Meta autour de la réalité virtuelle et augmentée (qui incluent beaucoup de recherche et développement, mais aussi des embauches à grande échelle et l'investissement dans des contenus) ont représenté une perte supérieure à 10 milliards de dollars en 2021, et dépassant trois milliards de dollars au premier trimestre 2022. Or cette activité ne sera pas une source majeure de revenus avant 2030, d'après Mark Zuckerberg.

Il fallait donc réduire la voilure. D'après les informations auxquelles Reuters a eu accès, le détail des projets annulés ou mis au placard sera communiqué aux équipes de Meta sous sept jours. Aucun licenciement ne devrait avoir lieu, mais Meta va aussi réduire ses ambitions en matière de recrutement. Sa division Reality Labs emploie aujourd'hui environ 18 000 personnes, et 10 000 recrutements sous cinq ans avaient été annoncés en Europe l'année dernière. Meta avait annoncé lors de ses résultats trimestriels qu'il réduirait ses dépenses annuelles de 3 milliards de dollars.

Cependant, qu'on ne s'y méprenne pas, Meta reste fermement engagé sur la voie du "métavers", ou tout du moins sur ce qu'il perçoit comme la prochaine grande architecture d'informatique personnelle, après le smartphone. L'objectif pour Meta est de ne plus être à la merci d'Apple et Google (qui règnent sans partage sur leurs écosystèmes iOS et Android respectifs), et il fait pour l'instant la course en tête dans ce domaine encore jeune. Toute la question est désormais de savoir s'il tiendra la distance.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS