Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Météo-France se dote de deux nouveaux supercalculateurs Atos

Météo-France s'équipe de deux nouveaux supercalculateurs baptisés Belenos et Taranis. Fournis par Atos, ils développent 21,48 pétaflops de puissances réparties sur deux sites et sont équipés de 300 000 coeurs de calcul. Grâce à ces nouveaux appareils, Météo-France souhaite affiner ses prévisions météorologiques et mieux anticiper les évolutions climatiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Météo-France se dote de deux nouveaux supercalculateurs Atos
Météo-France se dote de deux nouveaux supercalculateurs Atos © Unsplash / Roberto Gualini

Belenos et Taranis sont des Dieux de la mythologie gauloise, mais également les noms des deux nouveaux supercalculateurs dont s'est équipé Météo-France. Ces deux supercalculateurs, qui font parties de la gamme Bull Sequana d'Atos, permettent à Météo-France d'accroître sa puissance de calcul d'un facteur 5,5 par rapport à la précédente configuration. Et par plus de 10 000 000 depuis 1992, année de l'acquisition du premier supercalculteur par Météo-France.

Une puissance de 21,48 pétaflops
Ces supercalculateurs développent 21,48 pétaflops de puissances réparties sur deux sites (1 pétaflops correspond à un million de milliards d'opérations par seconde). Ils sont équipés de 300 000 cœurs de calcul en technologie AMD Rome, d'un processeur gravé en 7 nm et de 600 To de mémoire vive. "Les supercalculateurs décomposent les tâches à effectuer en milliers de sous-tâches qu’ils traitent de manière simultanée", résume simplement Météo-France. Cela leur permet de réaliser beaucoup plus rapidement une tâche qu'un ordinateur classique prendrait plusieurs mois à effectuer.

Ces supercalculateurs seront refroidis avec une eau à 38 degrés (la température d'eau en sortie est de 46 degrés) afin de limiter l'empreinte énergétique des systèmes. Pour limiter encore plus cette empreinte, un système de récupération de la chaleur permet de chauffer des espaces de la Météopole et de l’Espace Clément Ader.

Affiner les prévisions
Belenos et Taranis travaillent en temps réel pour les besoins de la prévision. Météo-France promet d'améliorer la fiabilité et la qualité de ses prévisions afin de limiter l'impact des événements climatiques sévères (tempête, canicule, averse, neige, etc.). Grand public, sécurité civile, navigation aérienne, défense, agriculture, transport, BTP, etc. les débouchés des prévisions météorologiques sont très variés.

En affinant ses calculs, le service météorologique promet de mieux anticiper les phénomènes climatiques et simuler plus finement le climat du futur. Un des grands sujets d'actualité est lié au réchauffement climatique et au fait de pouvoir estimer le climat de demain et ses effets sur la planète. A ce sujet, Météo-France explique que Taranis et Belenos permettent de "reconstituer les conditions climatiques passées à partir d’observations et d’en simuler les évolutions futures".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.