Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Métiers de l'IT et du digital : les profils dont le salaire va le plus augmenter en 2023

Étude Les recruteurs n'en ont pas fini avec les pénuries, selon l'étude 2023 sur les rémunérations de PageGroup. Dans les métiers de la tech, les tensions vont perdurer et certains profils devraient voir leurs salaires progresser de plus de 5%.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Métiers de l'IT et du digital : les profils dont le salaire va le plus augmenter en 2023
Métiers de l'IT et du digital : les profils dont le salaire va le plus augmenter en 2023 © Pixabay

Les tensions vont subsister sur le marché de l'emploi en 2023. Pénuries de compétences et tensions inflationnistes ne vont pas faciliter la vie des recruteurs dans les métiers de l'informatique et du numérique. Selon l'étude 2023 de PageGroup sur les rémunérations, "l’ensemble des fonctions IT sera en tension avec un déficit de candidats. Cette problématique concernera particulièrement les experts des enjeux de cybercriminalité, d’ingénierie systèmes ou encore de cloud et de data".
 

Ingénieur data, administrateur système, développeur

Dans l'IT, l'étude dégage cinq profils phares, qui seront particulièrement demandés en 2023 : experts en cybersécurité, profils SAP, experts en méthodologie agile, DevOps et DevSecOps, et experts cloud.

Ceux qui devraient voir leur salaire augmenter le plus rapidement sont les chefs de projet (+5%, avec un salaire en début de carrière compris entre 38 000 et 45 000 euros), les développeurs, les ingénieurs data (+8%), les administrateurs système et réseau (+6%), et les consultants en cybersécurité. Un ingénieur en cybersécurité peut prétendre à une rémunération de 45 à 60K entre 2 et 5 ans d'expérience.  

UI/UX designer, traffic manager, CRM manager, data analyst

Dans les métiers du digital, 70% des entreprises affirment avoir de la peine à recruter. Les experts en data sciences, en campagnes digitales, les e-store managers, UX designers, chiefs digital officers, et les spécialistes de l'e-reputation, et du webmarketing (inbound marketing, bid manager, product owner…) n'auront que l'embarras du choix pour trouver un employeur.

Les métiers qui profiteront des augmentations de salaire les plus importantes, selon PageGroup, sont les UI designers, UX designers (40K pour un jeune diplômé, jusqu'à 80K entre 5 et 15 ans d'expérience), traffic managers, CRM managers, et data analysts (38 à 55K au bout de 5 ans de carrière).

Robotique, cybersécurité, IoT

Chez les ingénieurs et les techniciens, le cabinet de conseil et de recrutement répertorie par ailleurs plusieurs métiers qualifiés de "rares et en plein essor" : technicien en robotique, concepteur d’objets connectés, ingénieur en automatisme et en robotique, ingénieur en électronique embarquée, ingénieur en cybersécurité industrielle. Dans ces métiers, les salaires s'échelonnent de 28 à 38K pour les jeunes diplômés, et de 35 à 45K au bout de 5 ans d'expérience.

Quant aux compétences externalisées, les consultants tech les plus recherchés sont encore et toujours les développeurs, devant les consultant AMOA (assistance à la maîtrise d'ouvrage), les ingénieurs test, les business analysts et les chefs de projet. L'étude note que 83% des responsables informatiques souhaitent externaliser la sécurité, ce qui promet belles perspectives aux consultants spécialisés.

Des offres d'emploi en hausse de plus de 60% dans l'informatique

La tech n'est pas le seul secteur à subir des pénuries de compétences. Sur le marché de l'emploi en général, en 2022, PageGroup relève que 86% des recruteurs pensent qu'il y a un nombre insuffisant de candidats, et 82% reconnaissent des difficultés de recrutement dans leur entreprise.

Au premier semestre 2022, le nombre d'offres d'emploi publiées a augmenté de 59% par rapport à la même période en 2021. La plus forte croissance a été enregistrée dans le secteur transport et logistique (+85%), mais l'informatique et les télécoms ne sont pas loin (+63,8%).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.