Michel Combes reste ferme sur la fermeture de sites d’Alcatel-Lucent

À l’occasion d’une rencontre avec la presse française lors du Technology Symposium d’Alcatel-Lucent, ce vendredi 15 novembre, le DG Michel Combes a confirmé qu’il ne reviendrait pas sur les fermetures de sites.

Partager
Michel Combes reste ferme sur la fermeture de sites d’Alcatel-Lucent

Interrogé sur la possibilité de garder un des sites qu’il a décidé de fermer, le patron d’Alcatel-Lucent a précisé qu’il ne réduirait pas le nombre de sites supprimés. Un campement sur ses positions qui a poussé la CFDT à refuser de se rendre à la conférence sociale de cette semaine. "Nous avons 58 sites de R&D, a rappelé Michel Combes. J’ai annoncé que j’allais diviser ce nombre par deux. Si je laisse comme ça, tout le monde dira qu’on a une R&D inefficace à cause de sa fragmentation."

Pour le patron d’Alcatel-Lucent, dans chaque site, il y a des couches administratives qui sont autant de ressources qui ne sont pas utilisées pour le reste de l’activité ; il y a de la redondance sur certains sujets entre les centres, et des coûts induits pas l’interfaçage entre les différents sites qui traitent d’un même sujet. "Si je dis que je garde un peu plus de sites, je les condamne tous," a-t-il ajouté.

Michel Combes a assuré qu’il se mobilisait pour trouver des pistes de réinsertion pour les salariés concernés. Et qu’il venait par exemple de contacter une grande entreprise nantaise à ce sujet. Il a aussi rappelé la création d’une équipe de R&D sur les small cells à Villarceaux (avec Orange et JCDecaux) avec la création de 100 postes. Un sujet sur lequel il affirme tenter de convaincre Qualcomm, son autre partenaire, d’installer des ressources France.

Emmanuelle Delsol, à Basking Ridge (New Jersey)

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS