Micron confronté à des difficultés financières critiques

Pénalisé par la chute des prix des puces Dram et le déclin des PC, le fabricant américain de mémoires Micron Technology n’est pas près de sortir du marasme.

La persistance de ses difficultés risque de le mettre dans une situation financière critique, selon Digitimes.

Partager
Micron confronté à des difficultés financières critiques
Usine de fabrication de puces mémoires de Micron Technology.

Le bout du tunnel semble encore loin pour Micron Technology. Après deux trimestres consécutifs de perte, le fabricant américain de mémoires Dram et Flash a annoncé qu’il va rester dans le rouge lors de son quatrième trimestre fiscal de juin à août 2016.

érosion des prix

Victime d’une baisse de 11% du prix moyen de ses mémoires Dram, qui représentent 60% de ses revenus, le groupe a subi une perte nette de 215 millions de dollars lors de son troisième trimestre fiscal de mars à mai 2016 et de 97 millions de dollars lors du trimestre fiscal précédent. Il peine encore à bénéficier de la migration de sa production vers la dernière génération en gravure de 20 nanomètres.

Face au déclin des PC et à l’érosion des prix, les coréens Samsung et SK Hynix, les deux autres grands fabricants de puces Dram dans le monde, ont décidé de réduire leur production. Ce que Micron Technology n’a pas fait, constate Digitimes. Une attitude qui est en train d’augmenter ses stocks et de pénaliser sa trésorerie.

Problème de liquidités

A la fin mai 2016, le groupe américain enregistrait un flux financier de 2 milliards dollars en réception et de 3,6 milliards de dollars en paiement. Un problème de liquidité résolu par l’émission de 2 milliards de dollars d’obligations. De quoi dégrader la situation du bilan avec des dettes à long terme qui s’élèvent désormais à 8,9 milliards de dollars, contre seulement 5,6 milliards de trésorerie.

Si les difficultés de Micron Technology persistent, elles risquent de le mettre dans une situation financière critique, avertit Digitimes. De quoi le contraindre peut-être à reporter l’acquisition du taiwanais Inotera dont le montant s’élève à 3,2 milliards de dollars.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS