Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Micron sauve les mémoires vives japonaises

Le fabricant américain de mémoires se porte acquéreur d’Elpida, spécialiste japonais des puces Dram, en faillite. L’opération lui permettra de se hisser à la deuxième place mondiale du secteur, derrière Samsung.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En situation de faillite depuis février 2012, le fabricant japonais de mémoires vives Elpida Memory a enfin trouvé son chevalier blanc. Ce sera, non pas un japonais comme le voulait la coutume au pays du soleil levant, mais Micron Technology, fabricant américain de mémoires.

Le sauveur propose de débourser 200 milliards de yens (l’équivalent de 2,5 milliards de dollars) pour reprendre la société nipponne. La transaction a été finalisée après que les créanciers d’Epida Memory aient accepté de tirer un trait sur 70% de ses dettes estimées à 420 milliards de yens (5,3 milliards de dollars).

Elpida Memory est donc sauvé. Mais l’orgueil japonais en prend un sacré coup. Elpida Memory est en effet le dernier fabricant nippon de mémoires Dram, ces puces au cœur des PC, tablettes et smartphones. Créée en 1999, il consolide les activités de trois anciens champions japonais du secteur : Hitachi, NEC et Mitsubishi Electric, victimes d’un retournement de marché en faveur des coréens Samsung et SK Hynix.

La contraction du marché de 25% en 2011, due à la fois à une surcapacité de production, un effondrement brutal des prix et une baisse de la demande, l’a mis en situation de faillite. Sa reprise par Micron Technology met fin à 30 ans d’aventure japonaise dans les puces Dram.

Mais selon le Nikkei, la production de Dram au Japon ne serait pas menacée. Le repreneur américain aurait même prévu d’injecter 100 milliards de yens (1,2 milliard de dollars) dans l’extension de la capacité des usines d’Epida Memory, notamment celle à Hiroshima.

Selon Mike Howard, analyste au cabinet IHS iSuppli, l’opération est bénéfique pour Micron Technology. Le montant d’acquisition est jugé raisonnable et les perspectives s’annoncent comme bonnes avec un marché mondial des Dram qui devrait grimper de 29,6 milliards de dollars en 2011 à 39 milliards de dollars en 2016.

Aujourd’hui numéro quatre mondial avec une part de marché de 12,2%, Micron Technology se verra propulsé à la deuxième place avec 24,8% du marché, derrière Samsung (40,8%), selon IHS iSuppli. Le fabricant américain accèdera par la même occasion à la technologie de mémoire Dram pour terminaux mobiles, dont Elpida Memory a fait sa spécialité. D’ailleurs, Apple serait le plus grand client du fabricant japonais pour ses iPhone et iPad.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale