Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft à la traîne derrière Apple et Google dans la bataille des suites bureautiques mobiles

La suite bureautique mobile de Microsoft est encore payante, alors qu’Apple et Google proposent des logiciels en accès libre. Pas de doute : le groupe co-fondé par Bill Gates a pris du retard sur ce marché, dont il veut pourtant rester la référence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft, l'acteur historique du secteur de la bureautique, inventeur d'Office, est à la traîne dans le secteur des suites bureautiques mobiles. Les ventes de tablettes devraient dépasser celles des PC d'ici le quatrième trimètre de l'année 2013, selon le cabinet IDC. C'est donc un marché sur lequel il faut exister demain.

Apple a asséné un premier coup à Microsoft le 10 septembre 2013. Lors de sa dernière keynote, la marque à la pomme a annoncé que ses outils de gestions de documents Pages, Numbers et Keynote (compatibles avec Word, Excel et Power Point) seraient disponibles gratuitement pour les utilisateurs de ses nouveaux appareils fonctionnant avec iOS 7.

Des offres gratuites

Mais Google n'est pas en reste. Le géant du net a déclaré le 19 septembre, un an après avoir acheté la suite bureautique Quickoffice, qu’elle sera téléchargeable gratuitement par toutes les personnes disposant d’un compte Gmail.

Microsoft, pourtant leader du marché de la bureautique, n’offre un service sur les appareils mobiles, Office Mobile qu'aux abonnés d'Office 365 (99 euros par an pour les particuliers, et de 10 à 13 euros par mois et par utilisateur pour les entreprises selon les offres). Mais le système fonctionne sur Windows phone, iPhone, iPad et Android, contrairement à celui d’Apple qui n’est compatible qu’avec les appareils de la marque.

Les start-up se lancent

Les challengers de Microsoft ne sont pas seulement de gros groupes du web. De petites start-up entrent aussi dans la course. L’application Quip a été lancée fin juillet par l’entreprise du même nom, fondée par l’ex directeur technique de Facebook Bret Taylor. Ce logiciel, gratuit pour les particuliers mais payant pour les sociétés, permet de gérer des documents Word sur les smartphones et les tablettes. Lorsque l’on édite un texte avec Quip, il s’adapte à la taille de l’écran quel qu’il soit, car ce système a été pensé directement pour les appareils mobiles. L’outil de Microsoft, lui, ne fait que compléter Microsoft mobile, conçu avant tout pour des PC.

OpenOffice (qui offre le même service que Microsoft Office sur les PC mais gratuitement) titille également le groupe sur le marché de la bureautique mobile. Son OpenOffice.org mobile est en libre accès. Cerné d’offres gratuites, le géant américain va devoir réagir vite pour ne pas perdre la main.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media