Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft aurait demandé à HTC de proposer Windows Phone sur des smartphones Android

Afin d'encourager les ventes de smartphones HTC sous Windows Phone, Microsoft aurait proposé au fabricant taïwanais d'installer son système d'exploitation sur des téléphones actuellement proposés sous Android. En échange, la firme de Redmond serait prête à réduire le prix de la licence facturé à HTC.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft aurait demandé à HTC de proposer Windows Phone sur des smartphones Android
Microsoft aurait demandé à HTC de proposer Windows Phone sur des smartphones Android © Flickr c.c.

Dans la guerre des OS mobiles, tous les coups sont permis. Pour renforcer l'offre de smartphones HTC sous Windows Phone, Microsoft aurait proposé au fabricant taïwanais d'installer son système d'exploitation sur des téléphones actuellement proposés sous Android, révèle Bloomberg ce vendredi 4 octobre.

Windows Phone en Deuxième option

Selon l'agence de presse américaine, un dirigeant de Microsoft aurait exactement demandé que Windows Phone soit proposé comme deuxième option sur les smartphones HTC, sans forcément remplacer le système d'exploitation libre de Google. En échange, la firme de Redmond aurait accepté de consentir un rabais sur le prix de la licence facturée à HTC ou même de la fournir gratuitement, explique Bloomberg.

La fausse gratuité d'Android

Microsoft brandit donc un argument de taille pour contrer Android. Le système d'exploitation de Google peut en effet être utilisé "gratuitement" par les fabricants de téléphones, qui lui appliquent ensuite un habillage personnalisé appelé "surcouche" afin de se différencier. Cette gratuité est au coeur du succès d'Android, dont la part de marché devait atteindre 90% des smartphones vendus en 2013 selon IDC.

Mais si Google ne facture pas son système d'exploitation, il représente tout de même un coût pour les fabricants. Android enfreint en effet plusieurs brevets, notamment détenus par Microsoft. La plupart des fabricants de téléphones paient donc des frais de licence aux détenteurs des brevets en question pour chaque appareil vendu tournant sous Android.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale