Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft dépose un brevet pour une imprimante 3D d'objets électroniques

Microsoft vient de déposer un brevet pour une imprimante 3D pour appareils électroniques. L'appareil pourrait assembler très précisément des composants électroniques sur des circuits imprimés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quelques jours après avoir racheté la division mobile de Nokia et obtenu l'utilisation décennale non-exclusive des brevets du finlandais, Microsoft a déposé son propre brevet pour une imprimante 3D d'un nouveau genre.

C'est le site spécialisé Numerama qui a dévoilé l'information, ce 5 septembre 2013. La firme informatique texane se lance dans un projet futuriste : Microsoft a déposé un brevet pour une imprimante tri-dimensionnelle capable d'assembler des objets électroniques.

Ainsi, produire son propre smartphone, sa tablette personnalisée voire son imprimante deviendrait possible.

Une technologie accessible aux novices

Le brevet modestement intitulé "Three-Dimensional Printing", confirme l'envie de Microsoft de se lancer dans le marché de l'impression 3D. Le géant de Redmond avait installé plusieurs drivers d'imprimantes 3D dans sa version 8.1 de Windows.

Le nouvel engin serait capable de sélectionner, seul, les composants électroniques nécessaires à la conception d'un objet électronique, rendant sa production à la portée du moindre profane grâce à des cartouches contenant LED, encres luminescentes (pour les écrans de smartphone notamment), processeurs et micro-contrôleurs, capteurs de sons ou de lumière, modules de communication (Wifi, Bluetooth...), etc.

"Ainsi, un utilisateur pourrait sélectionner une fonctionnalité à inclure dans l'objet sans "comprendre" comment cette fonctionnalité doit être implémentée", explique Microsoft.

Des objets électroniques à prix réduits

La nouvelle technologie sera mise au service des particuliers mais également des professionnels en quête de réduction de coûts sur des productions de masse. Les composants, valant souvent à peine quelques centimes, rendront la fabrication d'un objet électronique, généralement coûteux, abordable aux utilisateurs lambda mais surtout plus économique pour les entreprises qui pourront alors réduire leur coût de main-d'oeuvre.

 

Contenu du brevet déposé par Microsoft

Wassinia Zirar

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media