Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft détaille comment la Xbox Series X va diviser les temps de chargement par cinq

Vidéo La Xbox Series X continue de se dévoiler petit à petit. Le patron de la division Xbox de Microsoft, Phil Spencer, en dit plus sur les optimisations liées à la mémoire et au stockage de la console qui lui permettent des temps de chargement jusqu'à cinq fois plus rapides que la Xbox One X pour certains jeux, dont State of Decay 2.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft détaille comment la Xbox Series X va diviser les temps de chargement par cinq
Microsoft détaille comment la Xbox Series X va diviser les temps de chargement par cinq © Microsoft

Microsoft publie enfin les caractéristiques techniques complètes de sa prochaine console de jeu, la Xbox Series X, ce 16 mars 2020. Après une Xbox One qui avait eu du mal à tenir ses promesses en matière de performance, Microsoft semble avoir cette fois réussi son pari. Pour rappel, l'entreprise avait déjà révélé fin février que ce nouveau modèle serait 4 fois plus puissant qu'une Xbox One de première génération.

L'entreprise rentre aujourd'hui dans le détail des nouvelles fonctionnalités qui permettent à la console de réduire significativement les temps de chargement et de jongler à la volée entre plusieurs jeux laissés en pause. Au cœur de ces innovations se trouve la Xbox Velocity Architecture, qui se compose de quatre éléments : un disque SSD NVMe fortement customisé, une unité de décompression de textures dédiée, une nouvelle API baptisée "DirectStorage", et une technique appelée Sampler Feedback Streaming qui permet de charger les informations sur les textures plus intelligemment en fonction des besoins du GPU.


Les caractéristiques techniques finales de la console
 


Optimiser le système pour éviter qu'un composant ne limite l'ensemble
L'idée derrière tout ça est d'optimiser l'ensemble du système pour qu'il puisse gérer les besoins mémoire associés aux textures 4K. Microsoft a fait particulièrement attention à éviter qu'un composant bloque l'ensemble en agissant comme un goulot d'étranglement. Le SSD agit comme une extension de la RAM et a été conçu de façon à être très compact tout en fournissant des performances élevées et stables dans la durée. Avoir un composant dédié à la décompression permet de son côté de soulager le CPU tout en garantissant une bande passante de 4,8 Go/s.

Autre annonce : la possibilité d'étendre le stockage de la console à l'aide d'un SSD externe à la capacité (1 To) et aux performances égales à celles du disque interne. Conçu en partenariat avec Seagate, il n'est pas sans rappeler les cartes mémoire d'antan.
 

 

Un impact très concret sur les performances
Pour illustrer l'impact de ces innovations, Microsoft a publié deux vidéos. La première montre la différence de temps de chargement pour le jeu State of Decay 2 entre la Xbox Series X et la Xbox One X. Là où la One X met 52 secondes à charger le jeu (particulièrement car c'est un titre open world très fouillé), la nouvelle Series X n'a besoin que de 10 secondes.
 


La seconde met en avant la fonctionnalité Quick Resume, qui permet de passer d'un jeu à l'autre très rapidement par rapport à ce qu'il est possible de faire aujourd'hui. Et ce ne sont pas de petits jeux : Forza Motorsport 7, Ori and the Blind Forest, Hellblade: Senua’s Sacrifice, et State of Decay 2.



Ces démonstrations illustrent le fait que ces innovations permettront à la fois de repousser les limites du game design, mais bénéficieront aussi aux jeux des générations précédentes, qui profiteront de temps de chargement réduit et de meilleures résolutions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media