Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft épinglé par les Pays-Bas sur la collecte automatique de données dans Office 365

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs A l'ère du cloud et des services connectés, la collecte de données, même à des fins d'amélioration de service, peut être controversées. Le gouvernement des Pays-Bas a récemment épinglé Microsoft sur le sujet concernant la télémétrie intégrée à sa suite bureautique Office.

Microsoft épinglé par les Pays-Bas sur la collecte automatique de données dans Office 365
Microsoft épinglé par les Pays-Bas sur la collecte automatique de données dans Office 365

Un rapport du gouvernement des Pays-Bas publié cette semaine révèle que le système de télémétrie utilisé par Microsoft Office enfreint le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Une étude détaillée de la suite bureautique menée par le prestataire Privacy Company révèle que la collecte de données a lieu sans que l'utilisateur n'en soit averti, qu'il n'est pas possible de la désactiver, et que Microsoft ne spécifie pas quelles informations sont envoyées vers ses serveurs.


Le gouvernement néerlandais inquiet

D'après Privacy Company, les données concernées ont trait au fonctionnement des applications (remontées de bugs, diagnostics), mais aussi au contenu des documents : morceaux de phrases ou objets d'e-mails. Ces derniers sont récupérés dans le cadre des services de correction d'orthographe ou de traduction qui sont intégrés à Office 365. Et les serveurs qui reçoivent ces données ne sont pas nécessairement situés dans l'Union européenne non plus, ils peuvent être aux Etats-Unis.

 

Le gouvernement néerlandais ne cache pas son inquiétude devant cet état de fait, sachant qu'il utilise Microsoft Office sur plus de 300000 ordinateurs, d'après ZDNet. Il a contacté Microsoft à ce sujet, et l'entreprise américaine aurait déjà réagi en implémentant une nouvelle fonctionnalité qui limite la télémétrie dans sa suite bureautique ainsi qu'un outil de visualisation des données brutes pour administrateurs système. Une réponse similaire à celle qui avait suivi la controverse autour de la télémétrie de Windows 10 en 2016.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale