Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft et Thales créent une offre de cloud privé pour les forces armées

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe français Thales et le géant américain Microsoft lancent une offre globale de cloud privé dédié aux forces armées. Elle combinera la puissance de l'infrastructure Azure Stack avec l'expertise de Thales dans le monde militaire. Thales, qui opérera la solution, se portera par ailleurs garant de la confidentialité de ces données particulièrement sensibles.

Microsoft et Thales créent une offre de cloud privé pour les forces armées
Microsoft et Thales créent une offre de cloud privé pour les forces armées © Microsoft

Microsoft et Thales ont fait l'annonce ce 12 juin d'un partenariat pour créer une offre commune dans les clouds de défense. Le groupe français Thales a déjà déployé des clouds privés pour certaines forces d'armées (pas les forces françaises), mais faire alliance avec Microsoft va lui permettre de profiter d'une des meilleures infrastructures cloud au monde. Il s'agira aussi de la première offre allant "jusqu'au théâtre d'opération". La solution utilisera Azure Stack, la version "locale" d'Azure, et sera durcie par Thales pour répondre aux besoins spécifiques du monde militaire.

 

Mettre la puissance du cloud au service des armées... sans risque pour les données

"Le cloud public n'est pas adapté pour la Défense car il y a de fortes contraintes de communication et de confidentialité, il faut des configurations très particulières, explique Marc Darmon, directeur général de l'activité "systèmes d'information et de communication sécurisés" de Thales. Malgré cela, l'élasticité du cloud est devenue nécessaire aux forces armées. C'est ce qui motive cette offre."

 

La rapidité et la simplicité de cette approche cloud pourrait être déterminante sur le terrain. "Sur le théâtre d'opération, sans cloud nous devons installer les postes de commandement l’un après l’autre, puis les configurer, reprend le dirigeant. Mais grâce au cloud, le provisioning est extrêmement rapide, même sous de fortes contraintes. Nous pouvons interconnecter des ressources qui ont les mêmes intérêts sans avoir à passer par la chaîne hiérarchique, comme par exemple relier un drone avec des personnes qui ont besoin des données qu'il génère."

 

Une ambition globale

Les deux partenaires ne cachent pas leurs ambitions mondiales avec cette offre. "Il ne s'agit pas d'un simple partenariat comme nous en faisons régulièrement pour répondre à un appel d'offre, mais d'une vraie offre commune qui sera commercialisée à l'échelle mondiale, commente Carlo Purassanta, président de Microsoft France. C'est le meilleur des deux mondes selon moi. Toute notre expérience sur Azure en matière de sécurité informatique et de certifications s'y retrouve. Thales ajoute à cela son propre savoir-faire sur la confidentialité des données, les communications et autres." Thales étant l'opérateur des data centers (hébergés dans les quartiers généraux ou déployés sur le terrain), c'est lui qui se porte garant de l'intégrité de la solution.

 

L'offre est actuellement en cours de finalisation, un processus qui prendra "de quelques semaines à quelques mois". Les consultations auprès des clients potentiels commenceront cependant dès demain, et Marc Darmon se montre confiant : "nous pourrons avoir quelque chose sur le terrain en fin d'année si nous avons un client." Les deux entreprises n'ont pas souhaité s'étendre sur les clients potentiels, mentionnant simplement travailler "en France et sur quelques autres scénarios".

 

Microsoft ne fournira pas de services d'intelligence artificielle

Questionné par L'Usine Digitale sur l'intégration des services cognitifs de Microsoft dans cette offre, Carlo Purassanta a répondu par la négative. "Cela ne fait pas partie de l’offre aujourd'hui. Nous pourrions y réfléchir à l’avenir, mais il y a déjà beaucoup à faire en l'état." Pour rappel, Google a récemment été pris dans une controverse suite à sa participation au programme Maven (utilisation de techniques d'intelligence artificielle pour l'analyse de données) du département de la Défense américain. Ce volet "analyse de données" sera géré par Thales via sa filiale Guavus, tout comme d'autres potentielles applications high-tech (IoT, applications mobiles).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale