Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft ferme son service de streaming vidéo Mixer et s'allie avec Facebook Gaming

Game over pour Mixer. Quatre ans après le rachat de cette plateforme de diffusion de vidéo en direct et malgré des efforts pour séduire les stars du secteur, Microsoft s'est incliné devant Twitch. Il fait alliance dans la foulée avec Facebook Gaming pour lutter contre ses concurrents Amazon et Google, l'enjeu pour lui étant surtout le succès de son service de cloud gaming xCloud.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft ferme son service de streaming vidéo Mixer et s'allie avec Facebook Gaming
La page d'accueil de Mixer. On peut y voir plusieurs streamers annoncer leur départ pour Twitch.

Coup de tonnerre dans le monde du streaming sur la thématique des jeux vidéo. Microsoft a annoncé le 22 juin au soir sa décision de fermer son service Mixer à compter du 22 juillet, soit dans un mois. Tous les streamers de la plateforme, y compris les partenaires (les créateurs les plus populaires, qui disposent d'avantages et monétisent leurs contenus), seront automatiquement transférés vers Facebook Gaming dans le cadre d'un accord avec Microsoft. Chacun se verra conféré un statut chez Facebook équivalent à celui qu'il avait chez Mixer.

La décision peut sembler choquante sachant qu'elle n'a été précédée d'aucun signe avant-coureur. On peut certes noter que Mixer avait beaucoup de retard par rapport aux plateformes de streaming concurrentes que sont Twitch (propriété d'Amazon), YouTube Gaming et Facebook Gaming. Mais Microsoft avait investi des millions il y a moins d'un an pour attirer des stars de Twitch comme Tyler "Ninja" Blevins, Michael "Shroud" Grzesiek et Cory "King Gothalion" Michael.

Cela n'aura clairement pas suffit. D'après StreamElements, Mixer a connu une croissance quasi-nulle (0,2%) sur le mois d'avril 2020 par rapport à 2019, là où Twitch enregistre 101%, YouTube Gaming 56%, et Facebook Gaming 238%. Twitch reste de loin le service dominant avec plus de 1,5 milliards d'heures visionnées par mois devant YouTube (461 millions d'heures) et Facebook (291 millions d'heures). Mixer de son côté stagnait à 37 millions d'heures. Pour rappel, Microsoft avait racheté cette start-up (nommée Beam à l'origine) en 2016 pour un montant non communiqué.

l'enjeu du cloud gaming contre Amazon et Google
Microsoft était face à un choix difficile : continuer d'investir au risque de gaspiller son argent sans résultat ou arrêter les frais et se concentrer sur d'autres projets, notamment son service de cloud gaming xCloud. Mais cela posait un autre problème. La diffusion en direct de parties de jeux vidéo est une activité en très forte croissance, en particulier auprès des jeunes, et ne peut pas être négligée dans sa stratégie. D'autant plus qu'Amazon et Google, qui possèdent respectivement Twitch et YouTube, sont aussi ses deux principaux concurrents sur le marché du cloud computing... Et travaillent chacun sur une offre rivale de cloud gaming.

Le seul partenaire vers lequel Microsoft pouvait se tourner était donc Facebook. Et ce partenariat s'accompagne d'ailleurs d'un pan sur xCloud, qui sera intégré à Facebook Gaming d'une façon assez similaire à ce qu'à fait Google avec YouTube et Stadia. Les spectateurs de Facebook Gaming pourront à terme lancer une partie avec xCloud directement dans leur navigateur web, depuis une vidéo. Microsoft ambitionne d'atteindre à terme deux milliards d'utilisateurs avec xCloud, et l'aide de Facebook lui sera précieuse s'il espère y parvenir.

Ce partenariat augure par ailleurs d'autres collaborations à l'avenir, à en croire les déclarations des deux entreprises. Une alliance entre Xbox et Oculus pour les jeux en réalité virtuelle pourrait-elle être envisagée ? L'avenir le dira. Quant à la technologie de streaming à faible latence derrière Mixer, elle continuera d'être développée au sein de Microsoft et sera notamment intégrée à Teams.

La communauté Mixer se tourne vers Twitch
Tout cela est bien beau, mais qu'en dit la communauté Mixer ? Passé le choc et la déception, peu nombreux sont les streamers à être séduits par l'idée de rejoindre Facebook Gaming. Outre la réputation sévèrement écornée de l'entreprise, plusieurs d'entre eux se sont plaints publiquement de l'interface mal conçue du service, et la tendance générale semble plutôt être à l'exode vers Twitch. On peut aussi comprendre qu'ils préfèrent parier sur le leader du secteur après l'échec de leur précédent engagement auprès d'un challenger.

Facebook propose visiblement une prime aux Mixer partners qui rejoignent son service, mais l'arrêt du service semble surtout profiter à Twitch pour le moment. Et ce malgré la communauté considérée comme relativement toxique de la plateforme, qui avait entre autres contribuée aux départs de stars comme Ninja et Shroud. Avec l'arrêt de Mixer, ces derniers sont désormais libres d'aller où ils le souhaitent. Ils pourraient retourner sur Twitch ou choisir YouTube, rien n'est encore décidé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media