Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft : les chaînes de production repartent, mais les consommateurs pourraient manquer à l'appel

Vu ailleurs Le patron de Microsoft, Satya Nadella, a confirmé que les chaînes de production repartent en Chine, laissant entrevoir une reprise de l’activité pour les fabricants d’appareils électroniques. Mais la firme de Redmond compte sur ses services cloud pour limiter les dégâts, ce qui n'est pas le cas de toutes les grandes entreprises technologiques.
mis à jour le 25 mars 2020 à 14H45
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft : les chaînes de production repartent, mais les consommateurs pourraient manquer à l'appel
Satya Nadella, CEO de Microsoft, lors d'une conférence. © Flickr

La crise sanitaire actuelle ne sera pas forcément catastrophique pour l’activité des grandes entreprises technologiques. C’est ce qu’a assuré à CNBC mardi 24 mars 2020 le PDG de Microsoft, Satya Nadella. Indiquant que les chaînes de production "reprennent en Asie", il estime que la firme de Redmond se trouve, pour sa part, "dans une meilleure forme financière que lors de la précédente récession". Reste tout de même une question en suspend : les consommateurs européens et américains seront-ils au rendez-vous en ce début d'année 2020, alors que le confinement est devenu la règle ?

Le fruit de sa diversification

Alors que de nouveaux appareils de la gamme de tablettes Surface, ainsi que la console Xbox Series X, doivent sortir dans les prochains mois, Satya Nadella se réjouit du repositionnement engagé par Microsoft il y a plusieurs années qui le rend moins dépendant au marché PC, sur lequel il est très présent via son système d’exploitation Windows et la suite bureautique Office.

"Notre bilan sera au vert du fait de la diversification de nos activités. Je suis confiant quant au fait que nous allons sortir renforcés de cet épisode", a indiqué le dirigeant à CNBC. Il s'est aussi voulu rassurant sur l’infrastructure et les services cloud de son entreprise, qui tiennent le coup malgré la forte augmentation du trafic. "Si nous nous reposions toujours sur la génération précédente de serveurs, je ne pense pas que nous aurions pu gérer cette crise aussi efficacement que nous le faisons."

Les fabricants de smartphones plus touchés

Mais la situation pourrait être plus compliquée pour les sociétés qui reposent majoritairement sur la vente de matériel. Ce week-end, Strategy Analytics a rapporté qu’un effondrement inédit du marché du smartphone allait se faire sentir dans la première moitié de 2020. Apple a ainsi indiqué dès le mois de février que ses résultats seraient plombés au deuxième trimestre 2020 du fait du nouveau coronavirus. La firme de Cupertino a été l’une des premières concernées par le ralentissement, puis l’arrêt, de la production en Chine. C’est ce qui l’a poussée à reporter le lancement de certains nouveaux produits, comme le supposé "iPhone 9" autour duquel la rumeur continue d’enfler.

L’entreprise, qui est bienvenue en Chine à l'inverse d’autres géants technologiques occidentaux, paie aussi la frilosité des consommateurs chinois lors du pic de l’épidémie dans le pays. L'entreprise avait alors expliqué que "la demande pour [ses] produits a été affectée et le peu de boutiques restées ouvertes a enregistré une affluence moindre durant cette période".

Le marché PC, qui a célébré en 2019 une première hausse après des années de disette, est touché d'une manière plus complexe. Le cabinet IDC lui a prédit une baisse de 9% en 2020, mais certains constructeurs, comme HP, rapportent au contraire des ventes en forte augmentation. Le recours massif au télétravail et à l'éducation à distance suite au confinement en est très certainement la cause. Les foyers qui avaient remplacé les ordinateurs par des smartphones et tablettes pour les usages récréatifs, ou dont les PC étaient vétustes, ont vraisemblablement racheté des équipements suite à ce cas de force majeure.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media