Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft Mesh mise sur le développement d'applications de réalité virtuelle collaboratives

Vidéo Avec sa nouvelle plateforme Microsoft Mesh, la firme de Redmond veut accélérer le développement d'applications collaboratives de réalité virtuelle. Microsoft Mesh est une plateforme basée sur Azure qui permet de développer des applications de réalité mixte, accessibles depuis différents appareils, via lesquelles des personnes éloignées géographiquement peuvent se retrouver dans un même espace.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft Mesh mise sur le développement d'applications de réalité virtuelle collaboratives
Microsoft Mesh mise sur le développement d'applications de réalité virtuelle collaboratives © Microsoft

Travail à distance en équipe ou discussion entre amis. Avec sa nouvelle plateforme de réalité mixte Microsoft Mesh, l'entreprise mise sur la réalité virtuelle collaborative. Présentée mardi 2 mars 2021, la plateforme Microsoft Mesh est basée sur Azure et permet aux développeurs de créer diverses applications, avatars ou hologrammes permettant à des personnes éloignées géographiquement de se retrouver dans un même espace virtuel et partager une même expérience.

Casques de VR, smartphone et tablette
Cette plateforme est le résultat de plusieurs années de R&D dans des domaines allant du suivi des mains et des yeux au développement d'HoloLens, en passant par la création de modèle d'intelligence artificielle capable de créer des avatars expressifs. "Avec ces expériences collaboratives, le contenu n'est pas dans mon appareil ou une application, explique Alex Kipman, Microsoft Technical Fellow, dans un communiqué. Le contenu holographique est dans le cloud, et j'ai seulement besoin de lentilles spéciales pour le voir".

Dans les mois à venir, la plateforme Microsoft Mesh offrira aux développeurs une suite complète d'outils basés sur l'intelligence artificielle pour la création d'avatars, la gestion de session, le rendu spatial, la synchronisation entre plusieurs utilisateurs et "l'holoportation" pour créer des solutions collaboratives en réalité mixte, précise Microsoft. Au début, les personnes seront représentées par des avatars dans ces expériences de réalité virtuelle partagée. L'idée est de pouvoir ensuite avoir un hologramme pour chaque personne présente dans un espace virtuel.

 


Si les expériences sont plus riches en réalité mixte, Microsoft Mesh offrira aux développeurs la possibilité de créer des solutions accessibles depuis divers appareils : HoloLens 2, une gamme de casques de réalité virtuelle, des smartphones, des tablettes et des PC. Cela permettra de favoriser l'usage de ces applications, sans la contrainte d'avoir un casque de réalité virtuelle.

Des applications Teams et Dynamics 365 à venir
Microsoft Mesh peut permettre de suivre des projets collaboratifs à l'aide de sessions virtuelles ou travailler sur le design d'un objet. Par exemple, des designers et ingénieurs travaillant à distance peuvent se retrouver dans une même pièce virtuelle pour travailler avec des modèles physiques 3D de l'objet en développement (voiture, vélo, meubles haut de gamme, moteurs à réaction, voiture...).

Il est aussi possible d'imaginer des architectes qui se déplacent virtuellement à l'intérieur d'une représentation d'un bâtiment en construction afin de visualiser précisément toutes les pièces en 3D. Les débouchés semblent aussi prometteurs du côté de la médecine et de l'entraînement à des opérations.

Pour l'instant, Microsoft annonce avoir développé deux applications sur cette plateforme : un aperçu de l'application pour HoloLens permettant aux équipes de collaborer à distance et une nouvelle version d'AltspaceVR qui permet aux entreprises de tenir des réunions en réalité virtuelle avec des fonctionnalités de sécurité avancée (connexions sécurisées, gestion de session et confidentialité). La firme de Redmond prévoit aussi de développer des applications pour des outils comme Teams et Dynamics 365. Celles-ci viendront compléter celles développées par des partenaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.