Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft ouvre Windows Holographic à tous ses partenaires... y compris pour la réalité virtuelle

Vidéo Analyse Microsoft s'est imposé comme un leader dans le domaine de la réalité mixte, mais était jusqu'ici resté très discret en matière de réalité virtuelle. Cela pourrait changer avec l'ouverture de sa plateforme Windows Holographic à ses partenaires, non seulement pour la réalité mixte mais également pour la réalité virtuelle. Combinée aux rumeurs d'une future Xbox VR pour faire face à Sony, à l'annonce de Daydream par Google et aux velléités de Valve et d'Oculus, cette annonce laisse penser que 2017 sera le théâtre d'une guerre des écosystèmes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft ouvre Windows Holographic à tous ses partenaires... y compris pour la réalité virtuelle
Microsoft ouvre Windows Holographic à tous ses partenaires... y compris pour la réalité virtuelle © Microsoft

On commence à connaître HoloLens, le casque de réalité mixte qui représente le futur de l'informatique selon Microsoft. L'entreprise n'avait cependant pas beaucoup mis l'accent sur Windows Holographic jusqu'ici, la version spéciale de son système d'exploitation qui représente le pendant software du casque. C'est désormais chose faite. Au salon Computex 2016 de Taipei, Alex Kipman a annoncé sur scène l'ouverture de cet OS aux partenaires hardware de Microsoft.

 

Cap sur la réalité virtuelle

Par cette action, l'éditeur signale qu'HoloLens n'a pas pour but d'être l'unique appareil utilisant la réalité mixte sur Windows, mais plutôt un design de référence, comme le sont les tablettes de la gamme Surface. Et Microsoft n'entend pas non plus limiter l'offre à la seule réalité mixte. Windows Holographic est aussi pleinement compatible avec la réalité virtuelle, qui vit enfin cette année son essor commercial.

 

HoloLens et HTC Vive main dans la main

Une démonstration du potentiel de Windows Holographic a été menée lors de la keynote durant laquelle trois participants ont collaboré sur scène pour concevoir un modèle 3D. Rien de bien nouveau a priori, excepté que deux d'entre eux utilisaient un casque HoloLens (réalité mixte), tandis que le dernier était équipé d'un HTC Vive (réalité virtuelle). Une telle compatibilité entre ses deux plateformes était jusqu'à présent impossible.

 

Les partenaires annoncés pour le moment sont Intel, AMD, Qualcomm, HTC, Acer, ASUS, CyberPowerPC, Dell, Falcon Northwest, HP, iBuyPower, Lenovo et MSI. De plus amples informations seront communiquées lors de la conférence WinHEC qui aura lieu cet automne.

 

 

La bataille des écosystèmes

L'objectif de Microsoft avec cette annonce est de devenir une force fédératrice pour les réalités virtuelle et mixte, comme il a su le faire avec Windows pour les pilotes informatiques ou DirectX pour les jeux et applications multimédia. Ses relations de longue date dans ce même rôle avec les fabricants de matériel et son statut d'innovateur avec HoloLens devraient l'aider à y parvenir. Il devra cependant faire face à Google, qui poursuit une stratégie similaire sur smartphones avec Daydream et Android VR, et à Valve Corporation qui défendra bec et ongles sa propre implémentation baptisée SteamVR (et pourra compter sur le soutien des développeurs de jeux grâce à sa plateforme de vente Steam).

 

Vers une nouvelle Xbox compatible VR ?

Reste l'inconnue Oculus. La filiale de Facebook pousse aussi son propre écosystème fermé, mais celui-ci est déjà nativement compatible avec Windows 10. L'entreprise a par ailleurs travaillé avec Microsoft sur la version VR de son jeu culte Minecraft, et inclut avec chacun de ses casques Rift une manette de Xbox One. Plus récemment, des rumeurs corroborées indépendamment par trois médias (Kotaku, Polygon et Ars Technica) font état d'un projet de console modulaire baptisé Scorpio, dont Microsoft prévoirait la sortie pour 2017. Cette nouvelle console serait suffisamment puissante pour afficher des contenus en réalité virtuelle et viendrait s'opposer directement au PlayStation VR que Sony lancera sur le marché au mois d'octobre.

 

Oculus apparaît alors comme le partenaire idéal... A moins qu'HTC ne fasse des infidélités à Valve. Dans tous les cas, l'ouverture de Windows Holographic semble être le préambule logique à une offensive de Microsoft sur le secteur de la réalité virtuelle, d'autant que la stratégie de convergence (un seul Windows pour tous les appareils) qu'il a engagé il y a plusieurs années est enfin achevée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media