Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft projette d’ouvrir plusieurs datacenters pour son cloud en France en 2017

Après le Royaume-Uni et l’Allemagne, c’est au tour de la France de bénéficier du plan d’expansion du cloud de Microsoft. Le géant de Redmond prévoit d’y ouvrir au moins deux datacenters en 2017. Un investissement qui vise à tenir la course avec Amazon, Google ou IBM.
mis à jour le 04 octobre 2016 à 15H28
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft projette d’ouvrir plusieurs datacenters pour son cloud en France en 2017
Satya Nadella, CEO de Microsoft, annonce l'expansion de son cloud en France © Microsoft

Microsoft fait de la France la prochaine cible du plan d’expansion de son cloud dans le monde. Le géant de Redmond, l’un des cinq plus gros fournisseurs de services d’informatique à la demande aux côtés d’Amazon Web Services, d’IBM, de Google et de Salesforce, a décidé d’ouvrir plusieurs datacenters en 2017 dans l’Hexagone. Le projet, annoncé lundi 3 octobre 2016 à Dublin, en Irlande, par le CEO du groupe Statya Nadella, est confirmé lors de sa keynote d’ouverture de Microsoft Expériences, l’évènement de l'éditeur qui se déroule à Paris les 4 et 5 octobre 2016.

 

3 miliards de dollars d'investissement en Europe

A ce stade, le groupe américain ne précise ni le nombre de datacenters qu’il compte ouvrir en France, ni leurs localisations, ni le montant d’investissement. Satya Nadella précise toutefois que l’effort dédié à l’expansion du cloud de Microsoft en Europe a été doublé depuis un an pour atteindre 3 milliards de dollars. "Pour des questions de redondance et de sécurité, il y aura au moins deux datacenters distants de plus de 100 Km", se contente d'indiquer Edouard Payenneville, responsable d'Azure, le cloud d'infrastructure de Microsoft, en France.

Microsoft a débuté la fourniture de ses services cloud en Europe à partir de deux sites de datacenters: l’un à Dublin, en Irlande, l’autre à Amsterdam, aux Pays-Bas. Et il vient d’inaugurer trois sites au Royaume-Uni (Londres, Durham et Cardiff) et deux en Allemagne (Frankfurt et Magdebourg). Le projet de datacenters en France s’inscrit dans un plan d’expansion sur le Vieux Contient qui inclut notamment l’Autriche et la Finlande. L’objectif étant de rassurer les clients européens sur la sécurité et la localisation des données, une question très sensible en Europe. "La confiance est coeur de notre stratégie, assure Satya Nadella. Nous construisons notre infrastructure cloud pour respecter au mieux les régles et normes de sécurité de l'Union européenne."

 

Déjà 100 datacenters Microsoft dans le monde

L’infrastructure cloud de Microsoft comprend aujourd’hui 100 datacenters répartis sur 30 sites dans le monde, fruit d'un investissement de 15 milliards de dollars depuis 6 ans selon Edouard Payenneville, et le projet d’expansion mondial prévoit l’ouverture de 6 nouveaux sites d’ici à 2017. L’annonce survient après celles d’Amazon Web Services d’ouvrir au moins 3 datacenters à Paris en 2017. IBM a déjà ouvert un datacenter dans la région parisienne dédié à son cloud SoftLayer. Salesforce l’a également fait. Google reste le seul géant américain du cloud à ne pas avoir encore de projet de datacenter en France.

Sur l’exercice fiscal clos en juin en 2016, Microsoft affiche un chiffre d’affaires annuel récurrent de 12,1 milliards de dollars dans le cloud, dont deux tiers pour ses services de logiciels à la demande Office 365 (suite de communication et collaboration) et Dynamics 365 (suite de gestion de la relation client), et un tiers pour ses services de cloud d’infrastructure Azure. Le géant de Redmond est engagé dans une course avec Amazon Web Services, IBM, Google et Salesforce pour la domination de ce marché estimé par Forrester à 236 millions de dollars à l’horizon 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale