Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft recentre ses mobiles Nokia sur Windows Phone

Dans le cadre de son repositionnement stratégique, Microsoft arrête la gamme de mobiles basiques de Nokia pour se recentrer sur les smartphones sous Windows Phone. Avec pour conséquence, la fermeture notamment de l’usine en Hongrie et d’un centre de R&D en Finlande.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft recentre ses mobiles Nokia sur Windows Phone
Microsoft recentre ses mobiles Nokia sur Windows Phone © Nokia

C’est le grand chambardement dans les mobiles Nokia, dont l’acquisition par Microsoft a été finalisée en avril 2014. Satya Nadella, le directeur général du groupe de Redmond, en a donné un avant-goût dans l’e-mail qu’il a adressé au personnel le 17 juillet 2014. Stephen Elop, l’ancien directeur général de Nokia, aujourd’hui patron des matériels de Microsoft (téléphones mobiles, smartphones, tablettes, consoles de jeux, accessoires…), donne les détails dans un e-mail envoyé le même jour.

Si Microsoft compte se maintenir à la fois sur l’entrée et le haut de gamme du marché, la décision a été prise de se retirer des "feature phones", ces mobiles basiques qui assuraient à Nokia une bonne couverture des marchés émergents. Ce qui implique l’arrêt d’ici 18 mois des mobiles utilisant les systèmes d’exploitation propriétaires Asha et S40. La gamme de mobiles Nokia X, lancée en début de l’année pour occuper le créneau en fort développement des smartphones abordables, est sauvée. Mais elle devra migrer d’Android, le système d’exploitation de Google, à Windows Phone, le système d’exploitation mobile de Microsoft, qui devient alors la plate-forme unifiée de tous mobiles de Microsoft.

Les conséquences industrielles en Europe particulièrement

"Il est particulièrement important de reconnaître que le rôle des téléphones mobiles chez Microsoft est différent de ce qu'il était chez Nokia, explique Stephen Elop dans son e-mail. Chez Nokia, cette activité était une fin en soi. Chez Microsoft, tous les produits doivent incarner la plus belle expérience numérique, en accord avec la stratégie globale du groupe. Notre travail doit s’inscrire dans cette stratégie et doit être accompli dans une enveloppe financière appropriée." L’objectif est d’offrir la même expérience utilisateur à travers la même interface et le même système d’exploitation, et de confronter davantage les consommateurs au logiciel Windows Phone.

Sur le plan industriel, les conséquences se feront sentir particulièrement en Europe. L’usine à Komarom, en Hongrie, la dernière de Nokia mobiles sur le Vieux Continent, sera fermée. Elle emploie 1800 personnes et fabrique notamment la gamme Nokia X. Sa production sera en partie transférée sur les usines de Manaus, au Brésil, et de Reynosa, au Mexique. Sera également fermé le centre de développement des feature phones à Oulu, en Finlande, qui compte 500 personnes. Les deux autres centres de développement en Finlande, Salo pour les smartphones haut de gamme (1100 personnes) et Tampere pour les smartphones abordables (1120 personnes), échappent à la fermeture, après probablement une réduction des effectifs. La cure d’amaigrissement touchera aussi le site de développement à San Diego, aux Etats-Unis, ainsi que les sites de production de Pekin et Dongguan en Chine. Au total, 12 500 emplois, la moitié des effectifs de Nokia mobiles, devraient disparaître d’ici fin 2015.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale