Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft reçoit le soutien de Walmart pour le rachat de l'application TikTok

Microsoft, qui cherche désormais à acquérir l'intégralité du service appartenant au Chinois ByteDance, a reçu le soutien du distributeur américain Walmart.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft reçoit le soutien de Walmart pour le rachat de l'application TikTok
Microsoft reçoit le soutien de Walmart pour le rachat de l'application TikTok © Pixabay

Pas un jour sans que TikTok ne soit au cœur de l’actualité. Walmart, premier retailer américain, a annoncé le 27 août qu'il va participer à l’offre de Microsoft en vue du rachat de TikTok. Microsoft cherche désormais à acquérir l'intégralité du service de ByteDance, y compris en Europe et en Inde où l’application est toujours interdite. Selon des sources citées par Reuters, ByteDance ne serait prête de son côté qu'à vendre les activités nord-américaines, australiennes et néo-zélandaises de TikTok, dont la valeur est estimée entre 25 et 30 milliards de dollars.

Le géant de la distribution, qui mène une bataille ardue contre Amazon pour gagner des parts de marché en ligne, voit dans cette application sociale de création et partage de vidéos un nouveau canal pour toucher les consommateurs et séduire les annonceurs. TikTok revendique 2 milliards de téléchargements et 625 millions de membres actifs mensuels dans le monde, quatre ans après son lancement.

Oracle aussi candidat au rachat
En août dernier, le Financial Times révélait que le géant de l’informatique s’intéressait à l'application de ByteDance, bien avant que ne démarre conflit qui oppose désormais celui-ci au gouvernement américain. Donald Trump considère en effet que l’application constitue un danger pour la sécurité nationale, à l’instar du gouvernement indien qui l’a bannie en juin dernier. Les Etats-Unis ont pris de leur côté un décret au début du mois d’août qui limite l’usage de TikTok sur le sol américain. La société chinoise a porté plainte en réponse.

La Maison-Blanche soutient fortement Microsoft – mais également Oracle, qui soutient la candidature de Donald Trump à la présidence – pour faire sortir TikTok du giron de ByteDance. Un accord doit être trouvé d’ici le 15 septembre, date de l’ultimatum fixé par Donald Trump avant l'interdiction de l'application sur le territoire américain. Cette annonce intervient au lendemain de la démission de Kevin Mayer, trois mois après son arrivée au poste de CEO de TikTok.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media