Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft s'empare de Miburo pour détecter les campagnes d'influence malveillantes

Les menaces cyber ne se résument pas aux ransomwares. Les attaques menées par des Etats à des fins d'espionnage ou d'influence doivent être tout autant prises au sérieux. C'est pour répondre à cette problématique que Microsoft a décidé de s'emparer de Miburo, une entreprise new-yorkaise spécialisée dans la détection et l'attribution des campagnes d'influence malveillantes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft s'empare de Miburo pour détecter les campagnes d'influence malveillantes
Microsoft s'empare de Miburo pour détecter les campagnes d'influence malveillantes © Microsoft

Microsoft annonce le 14 juin avoir racheté l'entreprise new-yorkaise Miburo, spécialiste de la détection des attaques menées par les Etats. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. 
 

Analyser les nouvelles menaces

Les équipes de l'entreprise vont rejoindre la branche Customer Security and Trust de Microsoft. Travaillant en étroite collaboration avec le Microsoft Cyber Threat Intelligence Center, elles permettront "d'étendre les capacités de détection et d'analyse des menaces pour faire face aux nouvelles cyberattaques et faire la lumière sur les manières dont les acteurs étrangers utilisent les opérations d'information pour atteindre leurs objectifs", a expliqué Tom Burt, corporate VP Customer Security and Trust au sein de Microsoft. 

Miburo, présidée par Clint Watts, rassemble trois activités. Elle détecte et attribue les campagnes d'influence malveillantes dans 16 langues. Elle propose également un service de conseil pour le milieu universitaire, le gouvernement et le secteur privé, afin de les aider à développer des stratégies pour atténuer les risques dans le cyberespace. Enfin, elle forme les professionnels de l'application de loi et du renseignement. Aucun nom de client n'est communiqué par la société. 

Depuis quelques années, Microsoft multiplie les emplettes dans le domaine de la sécurité informatique. Il a ainsi racheté la pépite israélienne CyberX, spécialisée dans les solutions de sécurité dans l'IoT, ReFirm Labs, qui a développé un outil d'analyse du firmware des objets connectés, ainsi que RiskIQ et CloudKnox. La première est spécialisée dans la détection de phishing et la seconde dans l'Identity and Access Management.
 

Les Etats-nations, des menaces à prendre au sérieux

Avec Miburo, la société américaine montre que la détection des attaques ne se cantonne pas aux ransomwares. Les attaques par des Etats-nations doivent être prises très au sérieux. Elles auraient été multipliées par deux en trois ans, d'après une étude réalisée pour HP. De son côté, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) alerte régulièrement sur ce sujet. En 2021, sur les 17 opérations de cyberdéfense traitées par l’Anssi, 14 étaient liées à des opérations d’espionnage informatique, impliquant pour 9 d’entre elles des modes opératoires réputés chinois. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.