Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft se moque de Google dans une fausse publicité

Microsoft poursuit sa campagne de publicité négative à l’encontre de Google. Son angle d’attaque : les atteintes à la vie privée provoquées par le navigateur Chrome.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft se moque de Google dans une fausse publicité
Microsoft se moque de Google dans une fausse publicité © ntr23 - Flickr - C.C.

"Avec Chrome, tout le monde est traqué, partout". C’est l’un des slogans chocs de la dernière campagne de dénigrement menée par Microsoft à l’encontre de son concurrent Google. Sa particularité : elle ressemble à s’y méprendre à une publicité pour Google Chrome. Sauf qu’au lieu de vanter les fonctionnalités du navigateur, le spot dépeint ses points noirs : pillage des données personnelles, monétisation de la vie privée des utilisateurs.

 

Une " fuite" organisée

La vidéo a été mise en ligne de façon anonyme quelques heures après le Google I/O, conférence annuelle du géant de Mountain View. Microsoft a rapidement reconnu être à l’origine de la fausse publicité. Mais la vidéo était "destinée à un usage interne" s’est défendu la firme… qui n’a pas pour autant réclamé le retrait du spot de la plateforme de vidéos Youtube.

Attaques et autodérision

Ce n’est pas la première fois que Microsoft s’en prend à Google dans une campagne de publicité agressive. Cette offensive a même un slogan : "Don’t get scroogled", contraction de "screwed" ("dupé") et "Google". Un plan d’attaque imaginé par Mark Penn, ancien conseiller de Bill et Hillary Clinton et grand spécialiste de la publicité négative, recruté par Microsoft l’an passé.

Le géant de Richmond n’utilise pas uniquement l’arme du dénigrement pour tenter de gagner des parts de marché. Il sait aussi faire preuve d’autodérision. La preuve avec son site "The browser you loved to hate" ("le navigateur que vous adoriez détester") qui fait la promotion de la version 10 du navigateur Internet Explorer.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media