Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft va fermer Minecraft Earth le 30 juin, citant la pandémie de Covid-19

Game over pour Minecraft Earth. La déclinaison mobile en réalité augmentée du très populaire Minecraft n'aura pas survécu à la pandémie de Covid-19. Microsoft explique que les restrictions sur les déplacements et les contacts entre joueurs l'ont conduit à cette difficile décision.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft va fermer Minecraft Earth le 30 juin, citant la pandémie de Covid-19
Microsoft va fermer Minecraft Earth le 30 juin, citant la pandémie de Covid-19 © Microsoft

Le jeu mobile en réalité augmentée Minecraft Earth disparaîtra le 30 juin. Une décision que Microsoft, propriétaire du célèbre jeu, justifie par l'impact de la crise sanitaire liée au Covid-19. En effet, Minecraft Earth était basé sur l'exploration et les déplacements à l'extérieur, en plus d'être conçue avant tout comme une expérience collaborative.

Autant dire que l'année écoulée ne lui aura pas permis de prendre son envol. Plutôt que de persister, Microsoft a donc décidé d'allouer ses ressources ailleurs. Une dernière mise à jour a été publiée cette semaine, permettant aux utilisateurs de profiter du jeu plus facilement à leur domicile en réduisant le temps de construction et le coût des matériaux. Le jeu est encore téléchargeable et le restera jusqu'au 30 juin pour ceux souhaitant s'y essayer.

Niantic continue son bonhomme de chemin
Minecraft Earth avait été présenté en mai 2019 et était très clairement positionné comme un rival à Pokémon Go, le grand succès de Niantic Labs. S'il était basé sur le même principe de lieux géographiques à visiter physiquement (grâce au suivi du positionnement par GPS), il reposait aussi réellement sur des fonctionnalités de réalité augmentée avec un véritable monde alternatif superposé au monde réel, rendu possible par l'équipe cloud Azure au sein de Microsoft. Pokémon Go de son côté ne dispose que de fonctionnalités AR basiques et purement optionnelles.

Niantic ne semble de son côté pas souffrir de la crise sanitaire outre mesure. L'entreprise a lancé un programme de partenariats avec les opérateurs télécoms, dont Orange en France, en septembre 2020. Il a pour objectif de démocratiser les expériences de réalité augmentée sur les smartphones 5G. Cette semaine, elle a racheté la start-up californienne Mayhem, éditeur d'une plateforme de jeu social en direct.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media