Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft va intégrer un langage de programmation pour ordinateurs quantiques à Visual Studio

Vidéo Microsoft travaille sur un langage de programmation pour ordinateur quantique. Il sera intégré à Visual Studio d'ici la fin d'année avec un simulateur essentiel pour faire tourner les programmes ainsi créés, les ordinateurs quantiques n'existant pas encore.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft va intégrer un langage de programmation pour ordinateurs quantiques à Visual Studio
Microsoft va intégrer un langage de programmation pour ordinateurs quantiques à Visual Studio © Microsoft

Microsoft entend bien être prêt le jour où l'informatique quantique déferlera sur le monde. Le 25 septembre, lors de l'ouverture sa conférence Ignite, l'éditeur de Windows a dévoilé sa stratégie pour s'emparer du domaine de l'informatique quantique. Les ordinateurs quantiques n'existent pas encore (du moins pas vraiment, n'en déplaise à D-Wave), mais Microsoft a mis au point un langage de programmation adapté à l'informatique quantique qui sera intégré dans son environnement de développement Visual Studio. Le code en question pourra être testé (et même débuggé !) sur un simulateur également inclus dans Visual Studio et disponible soit en local, soit via un service cloud Azure.

 

Pour rappel, les ordinateurs quantiques utilisent des bits quantiques, dont la valeur n'est pas binaire comme les bits classiques mais consiste en une superposition d'états. Cela les rend particulièrement aptes à réaliser certains types de calculs spécifiques, leur capacité de traitement augmentant de manière exponentielle à mesure que leur nombre de qubits augmente.

 

Un langage de programmation pour l'informatique quantique

Ces outils vont permettre aux développeurs de créer et tester des logiciels implémentant des algorithmes quantiques. Il est en effet difficile de programmer pour un ordinateur quantique aujourd'hui, aucun langage adapté n'existant. Les quelques algorithmes quantiques existants sont plus proches du circuit électronique que de langages dit de "haut niveau" comme C#. C'est là que Microsoft veut faire la différence. Son langage de programmation quantique (qui n'a pas encore de nom officiel) sera inspiré de C#, F# et Python, et appliquera les concepts traditionnels du développement informatique (fonctions, variables, etc.) à l'informatique quantique.

 

 

Alors certains diront : quel intérêt, puisque les ordinateurs quantiques universels n'existent pas pour le moment ? Cela va sans dire, Microsoft travaille depuis longtemps à la création d'un tel ordinateur (comme la plupart des géants de l'informatique), et compte y parvenir tôt ou tard. Mais l'entreprise effectue aussi des recherches pour mettre au point des algorithmes de chiffrement capables de résister aux ordinateurs quantiques.

 

Mettre au point des algorithmes de chiffrement "anti-quantique"

En effet, l'une des particularités les plus significatives des ordinateurs quantiques est qu'ils pourront casser les algorithmes de chiffrement conventionnels sans difficulté, ce qui compromettrait fortement la sécurité informatique telle que nous la concevons aujourd'hui. La création de ces outils de développement devrait donc aider à mieux se préparer à l'avènement de ces ordinateurs. Microsoft indique que son langage et le simulateur qui l'accompagne seront disponibles en fin d'année. Les développeurs intéressés peuvent s'inscrire pour y avoir un accès anticipé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale